Des militants écologistes dégonflent les pneus de 65 véhicules SUV à Lambersart pour sensibiliser "au réchauffement climatique"

Publié le
Écrit par Anas Daif .

Alors qu'un épisode de pollution aux particules fines est prévu mercredi dans la région, le collectif "Stop SUV Lille" vient de dégonfler les pneus de 65 SUV à Lambersart (Nord). Une action aux "motivations écologistes" qui a du mal à passer.

C'est une action coup de poing qui a fait réagir de nombreux internautes. Une soixantaine d'habitants d'un quartier "huppé" de Lambersart ont eu la mauvaise surprise de découvrir les pneus de leur SUV dégonflés suite à l'intervention du collectif écologiste "Stop SUV Lille".

"Dans la nuit du 23 au 24 janvier, une vingtaine de militants ont dégonflé 65 SUV" pour les mettre "hors d'état de nuire", explique le collectif dans un communiqué.

"De manière organisée et à l'aide de haricots", ils ont bloqué "les valves des roues qui se sont ainsi vidées de leur air". 

Des "motivations écologistes"

Sur chaque voiture aux pneus dégonflés, un tract a été laissé pour prévenir le propriétaire et préciser les "motivations écologistes". Parmi elles, la limitation du réchauffement climatique et l'extinction des espèces.

Ils notent que l'augmentation des ventes de SUV "représente la deuxième cause de la hausse des émissions de gaz à effet de serre (GES) en France, derrière la hausse du trafic aérien". Leur but, par cette action, est de "faire baisser la vente de SUV". 

Ces véhicules sont "particulièrement lourds et imposants, plus consommateurs en énergie et de fait, plus émetteur en gaz à effet de serre (20% en moyenne)". 

"Un recours massif à ces nouveaux véhicules"

Les militants écologistes de Stop SUV Lille dénoncent le recours "massif" à ces nouveaux véhicules qui sont vecteurs "d'une image sociale favorisée". 

LouiseMichel59, une activiste de 31 ans, note qu'il est "urgent de réduire nos émissions de GES, et puisque ni les pouvoirs publics, ni les industriels ne prennent les choses en main, il est de notre devoir de passer à l'action". 

Elle appelle également "les collectivités, comme la ville de Lille et la MEL" à "assumer des choix politiques forts en faveur du climat et contraindre l'usage de ces véhicules polluants". 

La mairie de Lambersart condamne cette "action illégale"

De son côté, la mairie de Lambersart s'est fendue d'un communiqué condamnant "des activistes peu inspirés et malveillants" qui ont "dégradé lâchement des véhicules de particuliers" dans le Quartier du Canon d'or. 

Elle ajoute que "la Ville de Lambersart est pleinement engagée dans la transition  écologique et la participation de tous les citoyens au changement", comme la multiplication des voies cyclables, la plantation d’arbres, le développement de l’autopartage ou encore la diminution de l’éclairage public. 

"Les agissements de ces activistes desservent complètement la cause, écrit la mairie. Ils veulent monter les uns contre les autres, ce qui n'a jamais été une solution, si ce n'est pour favoriser les extrêmes". 

Les habitants de Lambersart concernés par le dégonflement de leurs pneus peuvent porter plainte auprès du commissariat de La Madeleine pour "dégradation volontaire en réunion". 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité