La Grande Roue de Lille montée pour tourner sans public, "un peu triste" mais mieux que rien ?

Publié le
Écrit par Q.V avec Alix Guiho, Lucie Martin, Sacha Zourli

Les nacelles de la Grande Roue resteront vides, cet hiver.

Une Grande roue qui tourne à vide, un crève-cœur pour les Lillois ? Cet hiver, la principale attraction de la Grand Place va bel et bien tourner, mais uniquement pour le plaisir des yeux et l'ambiance de Noël. Au risque d'agacer.

"C'est un peu triste en fait, de juste la regarder", glisse une passante, même si pour une autre, l'important "c'est la féérie de Noël, donc on va pas tout fermer non plus, on est déjà pas mal confinés !" Le gérant de la Grande Roue n'aura donc pas de rentrées d'argent via la billetterie, mais l'installation a été faite à titre grâcieux. Qui plus est, "on nous a offert la location de la Grand Place, et en même temps au niveau du courant électrique – qui est un petit peu anecdotique – la consommation de la Grand Roue", explique Matthieu Lestoquoy.
Montage de la grande roue à Lille qui restera fermée au public.
La maire de Lille Martine Aubry avait d'abord envisagé, le 25 novembre, un hiver sans Grande roue. Elle invoquait alors la réticence de la préfecture du Nord, et ce alors que "les propriétaires ont présenté un protocole sanitaire strict avec le nettoyage des nacelles avant et après". Trois jours après, on apprenait qu'elle tournerait finalement sans public. Une décision qui pour beaucoup reste difficile à comprendre. "Je trouve que c'est pas pire de monter dans une Grande roue sachant que le personnel va nettoyer à chaque fois la barre pour se tenir, alors que les gens vont faire trois heures de queue pour aller dans un magasin qu'on connaît très bien", note une Lilloise, en référence aux longues files d'attente aperçues devant le Primark d'Euralille.