INSOLITE. Monet, Rembrandt, Goya... Les grands peintres mis en musique par le groupe Lénine Renaud

L'album est sorti le 14 octobre 2022. Avec "Le petit musée de Lénine Renaud", le groupe du Nord nous invite à découvrir douze tableaux célèbres, mis en musique et chantés, en exclusivité dans l’émission "Les Hauts en Scènes".

Si vous aimez la musique, les chansons à texte et êtes sensibles à la peinture, vous allez être comblés : Lénine Renaud nous présente son quatrième album, dans les bacs depuis le 14 octobre 2022.

Le petit musée de Lénine Renaud nous invite à une savoureuse visite guidée autour des peintres comme Monet, Rembrandt, Hooper ou encore Toulouse Lautrec. Pas besoin de vous rendre dans un musée, pas besoin d’audio-guide : les décrypteurs, les passeurs de sensations, les récepteurs d’émotions, ce sont les six musiciens du groupe.

Armés de leur guitare, accordéon, contrebasse et voix, ils sont venus nous présenter dans les studios de France 3 Lille, pour l'émission Les Hauts en Scènes, six des douze titres de l’album, autrement dit, six des douze toiles sélectionnées dans leur dernier opus.  

Un album essentiel

Comme chaque tableau, soigneusement et amoureusement choisi par les musiciens, "l'album-musée" du groupe a sa petite histoire. Imaginez-vous, il y a environ deux ans, un artiste accompli, Franck Vandecasteele, chanteur du groupe Lénine Renaud, mais aussi du légendaire Marcel et son Orchestre, confiné chez lui - comme tout le monde à cette période.

Il faut s'occuper, Franck range sa bibliothèque : hasard ou pas, il tombe sur la biographie de Gustave Courbet, sur celle de Goya et, avide de nourriture céleste, s'y plonge. 

En dévorant ces livres sur les peintres, le chanteur retrouve une certaine stabilité au milieu d'une période trouble. Cet appel livresque et pictural le titille, le travaille. A l'heure où l'on ferme les lieux "non-essentiels" à double-tour, dont les musées, Franck se demande en effet comment il va survivre.

Les musées sont des lieux où je vais me mettre à l'abri du monde, du chaos ou de mes contrariétés

Franck Vandecasteele, auteur et interprète du groupe Lénine Renaud

Extrait de l'article de Clément Garcia / Humanité Magazine du 27 octobre 2022

Il doit trouver une solution pour garder le "beau" dans son axe de mire et ne pas dépérir. Il crée sa solution artistique.  "Les musées sont des lieux où je vais me mettre à l'abri du monde, du chaos ou de mes contrariétés", livre-t-il au journaliste Clément Garcia, pour Humanité Magazine.

S'il ne peut plus se rendre dans les musées, les musées viendront à lui. Franck Vandecasteele appelle son acolyte Cyril Delmote, avec qui il a créé le groupe Lénine Renaud en 2011, ancien chanteur et guitariste du groupe de rock alternatif VRP, et ex-bassiste des Suprêmes Dindes.

L'esthète numéro deux ne se fait pas prier. Lui aussi a envie de chanter des tableaux. Une nouvelle approche du monde des Beaux-Arts naît, en musique, en rythme et tout en émotion.

Une approche artistique sensorielle

Des chansons sur toile, ou des toiles en chanson, il fallait y penser.

De quoi séduire les jeunes ou moins jeunes qui veulent découvrir la peinture sans la barrière de la porte du musée à franchir, qui peut sembler poussiéreuse au premier abord.

De quoi sustenter également toutes les personnes empreintes de synesthésie, qui peuvent voir des sons ou écouter des couleurs, les sensibles, tout simplement, les mélomanes, les amoureux de la poésie, de la gouaille, du verbe, les amateurs et passionnés d'art...bien entendu.

Les deux chanteurs, accompagnés de leur quatre musiciens - JB Jimenez et Guillaume Montbobier à la guitare, Sonia Reikis à l'accordéon, Gauthier Dupuis à la contrebasse - ont choisi douze tableaux de peinture, plus ou moins connus du grand public, qui font partie de l'histoire de l'art.

  1. Peintures rupestres
  2. La Ronde de nuit de Rembrandt (1642)
  3. La promenade ou La femme à l'ombrelle de Claude Monet (1875)
  4. L'origine du monde de Gustave Courbet (1866)
  5. La femme au chapeau jaune d'Edouard Hopper (1927)
  6. Dans l'atelier, la pause du modèle de Toulouse Lautrec (1885)
  7. Le Radeau de la Méduse de Théodore Géricault (1818 - 1819)
  8. Le temps dit Les Vieilles de Goya (1820)
  9. Combat de coqs en Flandre de Rémy Cogghe (1889)
  10. Deux personnages sur fond gris de Gustave Chaissac (1949)
  11. La chute des damnés de Dirk Bouts (vers 1470) 
  12. Portrait de femme aux feuilles d'acanthe (1946), La Cérémonie (1960) de Léonor Fini.

Ici, pas de cours théoriques péremptoires. Pas de temporalité particulière ou de chronologie des courants artistiques : juste la forme, la couleur et l'émotion. Différents thèmes sont abordés dans différentes époques. On passe de Monet à Rembrandt, on se tourne vers Goya, Dirk Bouts ou Lautrec. On prend le temps de contempler l'oeuvre, en musique. Elle semble ainsi toucher à l'universel.

Et l'alchimie opère : on écoute des histoires. Le tableau semble prendre vie, comme ici dans le clip de la chanson La Ronde de nuit, la deuxième de l'album.

Les rythmes sont variés, tantôt entraînants, tantôt appelant à la contemplation. Mouvement jazzy d'un côté, tempo latino ou même country d'un autre, chaque toile trouve sa cadence pour nous permettre de mieux l'appréhender. 

Ainsi, sur un air de guinguette, l'on rejoint volontiers les protagonistes du tableau La femme à l'ombrelle, emportés par une mélodie toute fluide qui nous rend légers et joyeux. Fin XIXe siècle, au bord de l'eau, nous y sommes, avec elle, la femme à l'ombrelle, et avec eux, les musiciens...

Visite guidée prolongée

  •  Avertissement ! Les chansons du dernier album de Lénine Renaud peuvent vous donner une furieuse envie d'aller voir le tableau en vrai, de visu. Et ils ont bien fait les choses, nos joyeux lurons, puisqu'ils ont veillé à donner une place dans leur sélection à quelques tableaux installés dans les musées de notre région. 

Ainsi, le tableau Dans l'atelier, la pause du modèle de Toulouse Lautrec est visible au Palais des Beaux-Arts de Lille ainsi que Le temps dit Les Vieilles de Goya et La chute des damnés de Dirk Bouts.

Poussez la porte de La Piscine de Roubaix pour voir Le Combat de coqs en Flandre de Rémy Cogghe.

Enfin, vous pouvez admirer Deux personnages sur fond gris du plus contemporain Gustave Chaissac au LAM de Villeneuve d'Ascq.

Et si vous avez envie de continuer à déambuler dans Le petit musée de Lénine Renaud, suivez la farandole, c'est par ici : 

  • Retrouvez sur le site france.tv nos six fanfarons épris de poésie et de beauté dans un concert exclusif Les Hauts en Scènes, de 30 minutes, tourné dans les studios de France 3.  Ils y interprètent six titres parmi les douze de l'album, en commençant, tout naturellement par L'origine du monde.

  • Rendez-vous également à la télé le mercredi 25 janvier 2023 en deuxième partie de soirée, pour un moment privilégié Les Hauts en Scènes de 52 minutes tout en musique avec Lénine Renaud et le chanteur picard Oete. 
  •  Si vous voulez savoir comment le groupe définit sa musique, s'il a un rituel avant de monter sur scène ou connaître le plat préféré ch'ti des chanteurs, découvrez leur interview Insta :  

Enfin, pour vivre pleinement l'osmose entre le 3e art et la musique, rendez-vous aux concerts de Lénine Renaud/ En plus du concert, les oeuvres concernées sont projetées. 

Le 31 janvier 2023 Salle Allende - Mons en Baroeul (59)

Le 17 février 2023 Le Channel - Calais (62)