Roland Garros 2024. Lenglen, Mousquetaires, Smith, ces légendes qui ont foulé les courts du Tennis Club des Flandres

Mis à l'honneur dans le Magazine l'Equipe à la veille du 1er tour de Roland Garros 2024, les courts du Tennis Club des Flandres de Croix sont chargés de mythes. L'occasion de faire parler celles et ceux qui connaissent leur histoire. D'essayer de démêler le vrai du faux sur la présence, de tous ces champions, à Croix, au siècle dernier.

Écoutez ces balles frappées par les légendes du tennis, imprégniez-vous de la tension qui règne ici sur le court couvert du Tennis Club des Flandres. Non vous ne rêvez pas, mais vous imaginez... Vous imaginez une confrontation dont la légende dit qu'elle a eu lieu ici, entre deux figures incontournables du tennis au milieu du siècle dernier. Rod Laver et Stan Smith.

Pour ceux qui ne connaissent pas, le premier, Australien, est encore comparé aujourd'hui à Novak Djokovic, actuel numéro 1 mondial. Il se murmure même qu'il aurait davantage marqué les esprits à l'époque. Et pour cause, l'homme a gagné les 4 tournois du Grand Chelem en 1962, avant de passer professionnel et ne plus pouvoir participer dans ces compétitions majeures jusqu'en 1968.

Le second est Stan Smith, Américain, joueur des années 1970, dispose d'un palmarès moins étoffé en Grand Chelem - même s'il a gagné Wimbledon et l'US Open - mais plus conséquent en Coupe Davis.

Les deux champions sont toujours vivants et ont aujourd'hui 85 ans et 77 ans. Imaginez-vous donc une confrontation entre ces deux champions en devenir à Croix, sous la verrière du Tennis Club des Flandres : aujourd'hui une table de marque, aide à faire le pas...

"Un club rare et en vogue"

Exposée telle une pièce de musée aux aficionados que sont les licenciés du club, elle prolonge la légende... Seulement voilà, si nous avons recueilli des témoignages assurant de la présence de ces deux joueurs à Croix, au moment où nous écrivons ces lignes, pas de preuve - photos ou écrits en attestant - contrairement à la présence de Suzanne Lenglen ou des 4 Mousquetaires dans le club. 

En témoigne, cet extrait de Smash, le journal du Tennis club des Flandres de 1936, dans laquelle une annonce paraît pour s'inscrire à un cours de Suzanne Lenglen. "À l'époque, le club créé par des industriels textiles de Roubaix, avec son cachet et sa structure dite Eiffel, était très en vogue. Il abritait les rares courts en terre battue au nord de Paris", explique Jean-François Tsakala, 48 ans, responsable sportif du TCF. "Dans les années 1970 Patrice Dominguez [ancien joueur, dirigeant de la FFF, et journaliste, NDLR] m'avait glissé qu'on avait le plus beau club de France", se souvient Didier Lefévère, 85 ans, ancien président du club, pendant 28 ans.

Aujourd'hui, le TCF - et ses 440 licenciés - fusionne avec l'autre club de Croix, l'AS Victor Hugo, qui compte 220 licenciés. La mairie s'est engagée à restaurer telle quelle la structure patrimoniale.

Le club compte 11 courts, six couverts, cinq en extérieur (dont trois en terre battue synthétique) et fait la fierté de ses petits et grands amateurs de tennis.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité