Lille : affrontements Grand-Place entre supporters allemands et ukrainiens

Publié le Mis à jour le
Écrit par Avec AFP
Jusqu'à 17h30, l'ambiance était bon enfant aux abords de la Grand Place à Lille.
Jusqu'à 17h30, l'ambiance était bon enfant aux abords de la Grand Place à Lille. © HILIPPE HUGUEN / AFP

De rapides échauffourées ont éclatées ce dimanche sur la Grand-Place, en marge du match Allemagne-Ukraine qui se tiendra à 21 heures au stade Pierre Mauroy à Villeneuve d’Ascq.

Les incidents auront été vites calmés. Vers 17h30, des hooligans allemands s’en seraient pris à des supporters ukrainiens sur la Grand-Place à Lille. Des chaises volent, des personnes sont bousculées, mais l’intervention rapide des CRS provoque vite l’accalmie.

Une trentaine de supporters se sont notamment jeté des bouteilles en verre et donné des coups de pied et des coups de poing pendant quelques minutes, a observé un photographe.

Selon le coordinateur des supporters allemands, cité par l'agence sportive allemande SID, "la police allemande a mis beaucoup de temps à se rendre maître de la situation". Des policiers allemands sont présents à Lille pour prêter main forte à leurs collègues français.

Un homme interpellé

ll n'y a eu aucune interpellation et pas d'interventions des forces de l'ordre," leur simple présence ont calmé les manifestants", a affirmé de son côté à l'AFP la direction centrale de la sécurité publique du Nord (DDSP). Il y a eu un blessé "qui a refusé son transfert à l'hôpital", a ajouté cette source.
Sur les réseaux sociaux, une image de supporters allemands brandissant une banderole nationaliste, certains faisant des saluts nazis devant la gare Lille Flandres a été largement diffusée.

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.