Municipales à Lille : Stéphane Baly (EELV) dénonce des propos "grotesques" et "outranciers" de la droite

A la suite des déclarations du chef de file de la droite lilloise, Thierry Pauchet, qualifiant les membres d'EELV de "fous furieux", Stéphane Baly, candidat tête de liste écologique à Lille, a dénoncé ses propos. 

Municipales à Lille : Stéphane Baly (EELV) dénonce des propos "grotesques" et "outranciers" de la droite
Municipales à Lille : Stéphane Baly (EELV) dénonce des propos "grotesques" et "outranciers" de la droite © FRANCE 3 NORD PAS-DE-CALAIS

Le candidat tête de liste écologiste à Lille, Stéphane Baly, a qualifié ce vendredi 19 juin de "grotesques et outranciers" les propos tenus la veille par le chef de file de l'opposition municipale qui a appelé à voter pour la maire sortante Martine Aubry (PS) face aux "fous furieux" écologistes.

"Ces propos sont grotesques et outranciers. On retrouve les petits arrangements de l'ancien monde (...) Ce n'est plus le monde d'avant, c'est le monde d'avant avant. Ca ne tient pas la route", a déclaré Stéphane Baly lors d'un point presse à Lille. 

Ce jeudi, le chef de file de l'opposition municipale lilloise, Thierry Pauchet (divers droite), avait affirmé qu'il y avait dans la liste écologiste "des fous furieux", "des écolos marxistes". "Je ne souhaite pas que la ville tombe entre les mains d'extrémistes", avait-il notamment déclaré.

Voter Spillebout "revient à voter Aubry"

Pour Stéphane Baly, le scrutin du 28 juin sera un "match à deux" entre son projet et celui de Martine Aubry, 69 ans. Maire de Lille depuis 2001, l'ancienne ministre est arrivée en tête le 15 mars avec 29,8% des voix mais affronte un second tour plus risqué que prévu, ses anciens alliés écologistes ayant signé une percée historique (24,5%).

Résultats des élections municipales lilloises du 1er tour
Résultats des élections municipales lilloises du 1er tour © FRANCE 3 NORD PAS-DE-CALAIS

"Le XXe siècle a été le temps du socialisme municipal" mais "le logiciel est daté". "Le temps de l'écologie municipale est venu", a-t-il assuré, ajoutant "sentir une dynamique sur le terrain", avec "une aspiration au changement".

Arrivée 3e avec 17,5% des voix, l'ancienne directrice de cabinet de Martine Aubry, Violette Spillebout (LREM), avait tendu la main à Stéphane Baly au soir du premier tour, mais ce dernier avait rejeté sa proposition. Voter Spillebout "revient à voter Aubry", a-t-il déclaré ce vendredi.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections europe écologie les verts