PHOTOS. Braderie de Lille : sept chineurs nous parlent de leur plus belle trouvaille

Pièces d'art, trouvailles insolites, objets pratiques : les bradeux nous parlent de leur coup de coeur. / © M.D. / France 3 Nord
Pièces d'art, trouvailles insolites, objets pratiques : les bradeux nous parlent de leur coup de coeur. / © M.D. / France 3 Nord

A chaque chineur son coup de coeur. Les rues de Lille se sont remplies de milliers de personnes pour la grande Braderie, samedi 31 août. Sept d'entre eux nous présentent leur plus belle trouvaille de cette édition 2019.

Par Margot Desmas

Pascaline, qui vit dans la métropole lilloise, n'était pas venue à la Braderie pour faire des emplettes. "C'est le prix qui m'a convaincue", avoue la jeune maman qui vient d'acheter un grand lit pour bébé en osier à 10 euros. Si la Nordiste écume souvent les braderies, cette fois, elle doit fendre la foule avec son imposante trouvaille : "C'est pas pratique du tout, mais ça vaut le coup !".
 

Venus exprès d'Estonie pour deux jours, Joosep et Pirjo n'avaient qu'une idée en tête : dénicher des pièces d'art. Rares, courantes, insolites ou coûteuses, ce n'est pas ce qui importe pour le couple de bradeux : "Le plus dur, c'est de s'arranger pour que tout rentre dans nos bagages pour l'avion.". Pour l'instant, ils n'ont acheté qu'un vase pour une vingtaine d'euros au quai du Wault, mais ils espèrent bien dénicher d'autres perles avant leur retour en Europe de l'Est.
 

Étudiant en école d'ingénieur à Lille, Théophile, 19 ans, n'a pas un gros budget. Il n'était pas venu à la Braderie pour dépenser quand il a trouvé la pièce de décoration idéale pour son appartement : "C'est un vieux panneau de signalisation pour piétons que j'ai acheté 25 euros.". L'enseigne lumineuse va trouver une nouvelle vie au milieu de son salon.
 

Pour Kelly, venue de région parisienne avec son compagnon, la Braderie de Lille est toujours synonyme de grand week-end d'emplettes. Le couple arpente les rues de la capitale des Flandres avec deux sacs cabas pleins à ras bord de babioles en tout genre et leur pièce maîtresse : une grande figurine de Superman. "On est assez fans de l'univers Marvel et jeux vidéos et on a craqué sur cette statue pour décorer notre appartement", explique la jeune femme. Le plus dur sera le trajet retour, avec deux fois plus de bagages qu'à l'aller... d'autant plus que le week-end n'est pas terminé.
 

Magda, elle, vient chaque année depuis dix ans. Et de loin puisqu'elle fait le trajet depuis Utrecht (Pays-Bas)... en voiture. "J'adore Lille, j'adore la braderie et à chaque fois, je ramène plein d'achats", dit la sexagénaire. Cette fois, sa petite remorque qu'elle emmène partout est pleine d'objets décoratifs. Son coup de coeur : un petit globe terrestre acheté 12 euros.
 

Leur trouvaille, un grand vase en verre, a attiré tous les regards : "Plein de gens viennent nous en parler dans la rue", plaisante Delphine qui a fait le déplacement depuis Paris avec son mari, Laurent. Le couple, venu flâner à la Braderie, loge chez un ami lillois qui joue aussi les porteurs pour leur imposante trouvaille.
 

"Attention, c'est fragile !", sur le quai du Wault, Yves essaye de se frayer un chemin dans la foule avec ses trois affiches de film. A 10 euros chacune, il a réussi à en tirer un prix correct. Et même si Lille reste la plus grande braderie qu'ils fréquentent, Yves et sa compagne sont des chineurs professionnels : "On vient ici tous les ans et le reste de l'année, on fait plein de vides-greniers à côté de chez nous en Belgique.". Sa grande affiche de "Bullit" avec Steve Mc Queen viendra donc compléter sa collection.
 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Lubrizol : manifestation à Lille pour demander la transparence

Les + Lus