Pourquoi regarder "Le négociateur" ce lundi, quand on est des Hauts-de-France

La série de TF1 avec François-Xavier Demaison, Jeanne Bournaud et Michel Jonasz est tournée en grande partie dans la région, également terre d'accueil de séries estampillées France Télévisions comme "Germinal", "Capitaine Marlot" ou "Les petits meurtres d'Agatha Christie". Dans l'épisode 5, diffusé lundi 8 avril 2024, une impressionnante scène est tournée Grand Place à Lille. Article garanti sans spoiler.

"Le négociateur" est une série avec François-Xavier Demaison, Jeanne Bournaud et Michel Jonasz qui raconte l'histoire d'un ancien négociateur de la BRI, dont la vie privée est sens dessus-dessous et qui va retrouver son emploi après avoir géré de main de maître le braquage d'une banque dans laquelle il se retrouve pris en otage avec sa fille.

1 Le pitch est drôle : "roi de la négociation, sauf à la maison"

Il ré-intègre le groupe du RAID dirigé par Hélène Banier. Mais "Premier problème : tout les oppose, autant il est ouvert et sur-empathique, autant elle est verrouillée et psychorigide. Deuxième problème : la vie d’Antoine est un véritable capharnaüm - trois mariages, trois divorces, trois filles et un père envahissant - et s’il est un négociateur hors pair pour dénouer les situations de crise les plus épineuses, au quotidien il est totalement débordé par sa famille !"

2 C'est tourné dans les Hauts-de-France

Ce que nous avons trouvé sympa dans cet épisode 5, c’est qu’il y a une scène impressionnante au théâtre du Nord, et c’est assez bien fait, cela se passe sur la Grand'Place. Quand on connaît, c'est toujours parlant et la scène en question est vraiment bien filmée. Une partie du tournage se fait dans la bijouterie Lepage. Une autre parc Vauban, avec toute une séquence dans le théâtre des marionnettes du jardin Vauban. On aperçoit Verlinghem, Tourcoing, Lambersart. Au casting, une apparition de Gilles Defacque, fondateur et ex-directeur du théâtre du Prato de Lille.

3 "La région est le 2e bassin d'emplois en termes de techniciens audiovisuels"

Le directeur de production de la série a expliqué : "la région est le deuxième bassin d'emplois en termes de techniciens audiovisuels. C'était important pour nous de faire participer les Nordistes. On a donc engagé des techniciens et figurants qui viennent d'ici", en collaboration avec Pictanovo.