Témoignage. "Les enfants, vous avez le droit à la justice et surtout le droit d'être heureux", abusé sexuellement, Gwendal Marimoutou lance un message d'espoir

durée de la vidéo : 00h13mn00s
Chanteur, acteur, animateur, Gwendal Marimoutou était l'invité de "Vous êtes formidables" le mardi 7 janvier 2023. ©FTV

Il a fait ses débuts à douze ans dans "Le roi lion", avant de passer par "Incroyable Talent" sur M6 puis "The Voice" sur TF1. Aujourd'hui, Gwendal Marimoutou enchaîne les comédies musicales et sera à l'affiche de "Bond Symphonique" le 11 mars 2023 à Lille. Il a un message fort à faire passer aux enfants victimes d'abus sexuels.

Il a fait ses débuts sur scène en interprétant Simba enfant dans Le roi lion, la comédie musicale vue par un million de personnes en France. Gwendal Marimoutou joue aujourd'hui Simba adulte. "La boucle est bouclée !", s'amuse le chanteur, également à l'affiche de Bond Symphonique qui sera joué au Zénith de Lille le 11 mars 2023. Mais derrière le sourire (immense), se cache un drame dont il parle depuis peu.

Gwendal Marimoutou s'est confié en décembre 2022 dans Libération sur les abus sexuels qu'il a subis pendant des mois à l'Aicom, école de comédie musicale. Aujourd'hui, il a décidé de faire de son témoignage un message positif à destination des enfants, en les encourageant à ne pas avoir peur de parler.

"Je suis quelqu'un d'extrêmement positif, affirme le chanteur, et en tant qu'animateur sur Gulli, j'estime avoir une responsabilité envers la jeunesse. Je me suis tu pendant treize ans, j'avais peur que parler soit préjudiciable à ma carrière. Je suis sorti du silence parce que le procès arrivait."

"Je suis agréablement surpris par l'accueil de ma parole. Les producteurs continuent à m'engager... J'avais besoin d'aller plus loin en faisant passer un message très important."

Les enfants, si vous êtes victimes de violences sexuelles, ne vous taisez pas. Vous avez le droit à la justice et vous avez surtout le droit d'être heureux.

Gwendal Marimoutou, chanteur, comédien et animateur

"Les enfants, si vous êtes victimes de violences sexuelles, ne vous taisez pas. Parents, écoutez la parole des enfants, ne la remettez pas en question, ne les culpabilisez pas et surtout, dans une ère où la parole se libère et c'est super, j'aimerais aussi apporter un peu de lumière."

"Les amis, insiste-t-il, vous avez le droit à la justice et vous avez surtout le droit d'être heureux. Vous avez le droit de réaliser vos rêves. Moi, je suis hyper heureux aujourd'hui. Il est là, le message : je vais bien et on s'en sort."

EMBEDDER mise au net

L'influence paternelle

À 27 ans, "1m80 sans les cheveux", Gwendal Marimoutou s'engage dans tous ses projets avec cœur, avec un objectif, "apporter de la joie aux gens, leur faire du bien." Et s'il est solaire, c'est en partie grâce à son père. "Il était chanteur d'un groupe de rock alternatif, les Babylon Fighters. Ma mère, elle, a été manageuse de la Mano Negra, régisseuse de NTM, tout un monde ! Mon père était contre les médias, contre tout ce que je fais maintenant en fait ! (Rires)"

"J'ai vu mon père pour la première fois sur scène quand j'avais trois ans et demi, dans un bar fumeur. À la fin, il m'a demandé de le rejoindre sur scène, j'ai chanté Le petit train, une chanson apprise en maternelle, devant des punks... et j'ai eu la révélation !"

"Mon père chantait dans des salles toutes plus "what the fuck" les unes que les autres, dans le milieu underground, et de voir ce qu'il arrivait à provoquer chez les gens... J'avais envie de faire pareil."

À l'affiche de Bond Symphonique

"Je suis ravi d'intégrer Bond Symphonique. Le concept, explique le jeune homme, c'est cinquante musiciens symphoniques sur scène qui reprennent les bandes originales les plus mythiques de James Bond. Et moi je chante !"

"Ces films existent depuis 1962, donc c'est un vrai voyage dans le temps. J'ai hâte !", se réjouit Gwendal, toujours prompt à sauter de joie. 

Le 11 mars 2023, le chanteur prendra en effet la suite de Damien Sargue (Roméo dans la comédie musicale Roméo et Juliette, en 2000), aux côtés de Prisca Demarez (meilleure artiste interprète féminine en 2017 dans Oliver Twist). Et ça se passera dans les Hauts-de-France, au Zénith de Lille.

"À l'ère d'Instagram, les gens ne savent même plus qui est derrière chaque chanson, un challenge TikTok c'est quinze secondes... déplore l'artiste. Alors, je suis très heureux de faire vivre ce moment au public."

La série comprend actuellement 25 films, dont le dernier, Mourir peut attendre, est sorti en octobre 2021. "Je ne les ai pas encore tous vus, mais j'y travaille, jure Gwendal. Je fais mes devoirs, promis, je les regarde dans le train quand je pars en tournée promo."

D'Incroyable Talent à The Voice

Avant d'en arriver là, Gwendal Marimoutou a beaucoup travaillé, écumant les castings depuis qu'à douze ans, il a joué le rôle de Simba enfant dans Le roi lion. "J'ai fait La France a un incroyable talent en 2009, se remémore-t-il. Sauf que j'avais quatorze ans et qu'entre la sélection et la demi-finale... J'ai mué ! C'était la catastrophe !"

"C'est d'ailleurs à ce moment-là que j'ai développé mon côté comédien, détaille-t-il, persuadé que je ne chanterais plus jamais." Il joue alors dans la pièce ADOS, au théâtre des Mathurins à Paris. 

C'est en 2014 que la vie de Gwendal Marimoutou bascule, lorsqu'aux auditions à l'aveugle de The Voice, il fait se retourner Garou, Jenifer et Mika. "Intégrer l'équipe de Garou a transformé ma vie !", avoue-t-il.

"Reconnaissance totale, sur toutes les équipes artistiques mais aussi les talents. J'étais avec Kendji, Amir, les Fréro Delavega, c'était une très belle promotion."

Aujourd'hui, Gwendal Marimoutou enchaîne. Après Résiste, Saturday night fever ou encore Palace, il joue dans Le roi lion au théâtre Mogador à Paris et interprétera Bond Symphonique au Zénith de Lille le 11 mars 2023, avant de revenir dans la région pour Les comédies musicales, le concert, le 16 avril au Sébastopol de Lille.

Animateur du Gu'live sur Gulli, il joue également un rôle dans la série Sam pour TF1. "Et je serai bientôt au cinéma !" Mais chut, il est encore trop tôt pour en parler.

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité