VIDÉO. Lille : une famille se photographie en reproduisant d'anciens tableaux et remporte un concours national

Une fratrie hellemmoise de quatre enfants a remporté le Prix du Jury du concours #ArtEnQuarantaine, organisé pendant le confinement, pour leur reproduction d'un tableau du XVIIe siècle, exposé au Palais des Beaux Arts. 

De gauche à droite : Marie, Margot, Mine et Marcel ont reproduit l'œuvre "Les Bulles de Savon".
De gauche à droite : Marie, Margot, Mine et Marcel ont reproduit l'œuvre "Les Bulles de Savon". © TWITTER / @MOGIRANT
Ils sont quatre : Mine, Marie, Margot et Marcel. Frères et sœurs, ils se sont lancés un défi au printemps pendant que le coronavirus les retenait à la maison, reconstituer des tableaux à l'aide de déguisements et d'objets du quotidien. 

Ils ont remporté le 1er Prix du jury du concours #ArtEnQuarantaine du Club Innovation & Culture France pour leur reproduction des "Bulles de savon" de Pieter Cornelisz van Slingeland, un tableau datant de la fin du XVIIe siècle et exposé au Palais des Beaux-Arts, à Lille.
Lille : une famille se photographie au musée en reproduisant les anciens tableaux ©France 3 Nord Pas-de-Calais

Des reconstitutions plus vraies que nature récompensées

Pour reproduire les bulles, rien de plus simple selon Mine : "On a trouvé une paille et on a cherché sur internet une recette de bulles !" Sa sœur Marie a customisé un serre-tête pour coller au casque visible sur le tableau.

"On a cherché dans les déguisements qu'on avait, on a pioché dans une très grande malle pour reproduire le tableau", complète Marion Giraud, mère de la fraterie hellemmoise. 

Près de 100 reproductions réalisées depuis le début du confinement

La famille enchaîne les œuvres. En trois mois, la famille Giraud a réalisé 97 photos en reproduisant des tableaux célèbres. Cette occupation pour tromper l'ennui en période de confinement est rapidement devenue un défi pour les enfants : "Certains tableaux ou sculptures, on les faisait en cinq minutes. D'autres, ça nous prenait plus de temps, parfois une heure", précise Marcel.  

Margot, "très fière du résultat", admet toutefois que certaines coiffures ont été difficiles à reproduire à cause "des barettes dans les cheveux."

Pour Florence Raymond, chargée des nouveaux médias au Palais des Beaux-Arts de Lille, ce partage de photos en ligne par la famille Giraud est devenu une sorte de "musée imaginaire".  Toutes leurs créations sont mises en ligne sur Twitter, sur le compte @Mogirant
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
art culture musée des beaux arts musée
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter