• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

L'industrie cherche des apprentis dans la région

L'industrie cherche des apprentis dans la région / © France 3
L'industrie cherche des apprentis dans la région / © France 3

Tous les métiers de l'industrie sont en tension, pourtant le secteur peine à  attirer les jeunes, et notamment les apprentis. 

Par France 3 Hauts-de-France

Il y a 23 % de chômage chez les jeunes dans la région Hauts-de-France, et pourtant des dizaines de postes sont à pourvoir dans l'industrie. La métallurgie va recruter 5 500 personnes par an d'ici 2020 dans la région, aussi bien en production qu'en maintenance.

De nombreux postes d'apprentissage n'ont pas été pourvu cette année, alors qu'à la clé, il y a quasiment toujours un CDI.

Industrie recherche apprentis
Reportage de Claire Chevalier et Sébastien Gurak


L'industrie l'attirait depuis longtemps, mais comme souvent, la mauvaise image du secteur l'a poussé, dans un premier temps, à choisir une autre voie. Il le sait : à l'issue de sa formation, Adrien sera embauché. Apprenti en chaudronnerie, il alterne semaines à l'école et semaines en entreprise.


Adrien Gordet, 18 ans, élève en CAP chaudronnerie : "Déjà, en fin de 3e j'avais envie de partir en chaudronnerie. J'avais une bonne moyenne.  On m'a dit, "Non, ne va pas en professionnel, va en général". Du coup, j'ai eu mon bac et je me retrouve en CAP quand même."

 

© France 3
© France 3


Pendant sa formation, Adrien est payé un peu plus de 500 euros par mois. Dans cette entreprise, c'est David Herbaux qui forme les apprentis. Passionné par son métier, il regrette que ces jeunes connaissent si mal l'industrie.




David Herbaux, agent de maîtrise - Formateur ETCI : "Ils découvrent métier vraiment, là, sur le terrain. Et ils voient qu'il n'y a pas trop de contraintes. A part qu'il faut de la volonté ; il faut vouloir y arriver. Quand ils sont commencé à travailler la matière, là, ils ont ce goût. C'est-à-dire qu'ils tronçonnent, ils façonnent, ils assemblent. Sonc, là, ils prennent goût à ça."
© France 3
© France 3


Manque de main d'œuvre

Le manque de main d'œuvre freine aujourd'hui la croissance de cette entreprise, dont les carnets de commandes débordent. Chaudronniers, soudeurs, tuyauteurs, .... 30 postes en CDI sont à pourvoir Immédiatement.

Le recrutement est un souci quotidien pour ce patron, qui travaille, désormais, à changer l'image de son secteur.
Gilles Verstraete, directeur général, Cèdres Industries : "La première chose qui vient en tête, forcément, c'est l'attractivité de l'industrie.  Donc il faut qu'on faut qu'on y travaille. A nous de voir ce qu'on peut faire. En notoriété nous étions sans doute trop orientés vers nos clients et pas suffisamment vers le grand public. Or c'est au grand public qu'il faut que l'on s'adresse maintenant pour avoir des chances d'attirer des nouveaux talents."

Marcq-en-Barœul


Ce centre de formation aux métiers de l'industrie, à Marcq-en-Barœul dans le Nord, cherche 500 jeunes pour la rentrée prochaine. L'an passé, 10 % des postes d'apprentis n'ont pas été pourvus.

Nicolas lui, est en terminale de son un bac pro Technicien chaudronnerie industrielle. Ensuite, il envisage de poursuivre avec un BTS et ne s'inquiète pas franchement de son entrée sur le marché du travail.

Nicolas, apprenti en bac pro chaudronnerie, est confiant




De plus en plus, dans ces métiers, les entreprises cherchent des jeunes d'avantage diplômés. Pour des postes plus complexes ou qui nécessitent des connaissances en robotique.

Luc Florent, directeur de l'AFPI Nord-pas-de-Calais  : "Cette année, on va ouvrir six formations nouvelles, niveau bac +3 principalement, plus trois autres formations dans des domaines nouveaux pour nous. Par exemple, le nucléaire, sur Dunkerque. On diversifie nos offres de formations tous les ans."

86 % des jeunes diplômés de ce centre de formation ont un emploi six mois après leur sortie. Peu de secteurs de l'économie offrent du travail à ces jeunes avec autant de certitude.


L'apprentissage dans les Hauts-de-France 


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Enquêtes de région : “Notre cher patrimoine”

Les + Lus