Tous apprentis : une journée dans les pas de quatre apprentis

Nous avons laissé quatre apprentis nous raconter leur quotidien en selfie.
Nous avons laissé quatre apprentis nous raconter leur quotidien en selfie.

L’apprentissage concerne de plus en plus de jeunes Français. Fin 2017, le ministère du Travail annonçait le chiffre de 412 000 apprentis, et ce dans des domaines de plus en plus variés. Nous avons rencontré quatre apprentis, pour qu’ils nous racontent leur quotidien.

Par Valentin Chatelier

Allier études et vie professionnelle : c’est la principale particularité d’une formation en apprentissage. Les apprentis sont certaines semaines en cours, d'autres en entreprise ou dans une association. Nous avons confié un smartphone à quatre apprentis, pour qu’ils nous racontent leur journée à la première personne.

Dans les pas de Léa, apprentie en infographie paysagère

Léa étudie l’infographie paysagère à l’IUT Dijon-Auxerre. A 23 ans, elle fait son apprentissage dans une entreprise. Petit bémol : elle ne fait pas beaucoup d’infographies dans son entreprise.

Elle conseille ainsi de bien la choisir avant de débuter un apprentissage. “Vous serez les ¾ du temps en entreprise. C’est là où vous allez apprendre le plus”, résume-t-elle.

Mais Léa est assez satisfaite de sa formation, puisqu’elle est réellement considérée comme une salariée :  “Après nos études, on nous demande de l’expérience professionnelle. Grâce à l’apprentissage, on en a”.

Dans les pas de Léa, apprentie en infographie paysagère


Dans les pas de Margot, apprentie à l'abbaye de Cluny

A 26 ans, Margot travaille comme apprentie au Centre des monuments nationaux, à l’abbaye de Cluny, en tant que chargée de médiation culturelle. “Je conçois des projets, des ateliers, des visites… pour faciliter l’appropriation et la compréhension des monuments par le public”, explique Margot, qui est en master à l'IAE Dijon.

Faire un apprentissage ? “Une expérience inoubliable”, qui lui sera “très utile” pour la suite de son parcours professionnel.

Dans les pas de Margot, apprentie à l'abbaye de Cluny


Dans les pas de Valentin, apprenti à France 3 Bourgogne

France 3 Bourgogne accueille des apprentis. Valentin est journaliste à la rédaction depuis septembre 2017. Nous lui avons également confié un smartphone pour qu’il raconte sa journée.

Valentin travaille comme rédacteur pour le web et la télévision. Il apprend à faire des articles, des Facebook live, des vidéos à 360°, des reportages. En quelques mois, il a l’impression “d’avoir appris énormément”.

Dans les pas de Valentin, apprenti à France 3 Bourgogne


Dans les pas de Paul, apprenti au club de handball de Marsannay

Paul est un apprenti un peu particulier : il fait son apprentissage dans différentes associations dans le domaine du sport. Il travaille notamment pour le club de handball de Marsannay-la-Côte. Côté étude, il se forme à l’UFR STAPS de l’université de Bourgogne.

La particularité de son apprentissage : des horaires qui ne sont pas toujours fixes. Il peut par exemple avoir des entraînements le soir, mais ne rien avoir de prévu dans la journée.

Dans les pas de Paul, apprenti au club de handball de Marsannay


Trois questions sur l'apprentissage

Trois questions à Sabine Catherin, responsable de la licence aménagement paysager à l’IUT Dijon-Auxerre

Tous apprentis. Trois questions sur l'apprentissage


A lire aussi

Sur le même sujet

Gueugnon : l’usine Aperam mise en demeure pour des rejets polluants illégaux

Les + Lus