VIDÉO. Marcq-en-Barœul : un cheval de course, sans son jockey, sème la panique dans les rues et se blesse

© TWITTER
© TWITTER

Le cheval était très effrayé.

Par Q.V

Un cheval a effrayé les passants et les automobilistes en déambulant dans les rues avec son sulky, après s'être enfui mardi 8 octobre de l'hippodrome de Marcq-en-Barœul, dans la métropole lilloise.

Le trotteur de quatre ans était en train de passer une épreuve de qualification, où "ça se passe presque comme les courses normales", explique la direction de l'hippodrome.

 

Plusieurs voitures heurtées


"Au moment de sortir de la piste, après l'échauffement, le cheval a réussi à éjecter le jockey". Ce dernier, qui n'a pas été blessé, s'est relevé et a attendu que sa monture fasse un nouveau tour de piste et "a pensé pouvoir freiner son cheval" en se mettant sur sa route et en gesticulant.

Mais la bête "a pris peur, a sauté une clôture, s'est retrouvée sur un parking et en tournant à droite, s'est retrouvé à la porte." Là, il n'a eu qu'à la pousser fort dans son élan pour  "passer au travers et se retrouver dans les rues".
 

Sur les réseaux sociaux, plusieurs internautes racontent leur frayeur : "Il nous a fait bien peur", "la peur de ma vie, j'ai cru que mon heure était arrivée". 

Au terme de sa fuite, le cheval a "heurté plusieurs voitures, et présente des plaies superficielles sur le poitrail, et une autre plus sérieuse au sabot postérieur gauche" précise le directeur.

 

Deux fois en 25 ans


L'animal a été ensuite rattrapé et rapatrié à l'hippodrome, avant d'être vu par la vétérinaire de service. "Il a été soigné sur place pour sa blessure au poitrail, mais concernant sa blessure au sabot, il va être soigné en clinique".

L'événement, souligne le directeur de l'hippodrome, est rarissime. "La dernière fois que l'un de nos chevaux s'est retrouvé dans les rues, c'était en 1994 et 1995". À l'échelle de la France, ce genre de choses arrive à peu près tous les cinq ans.

"Heureusement que c'est exceptionnel" car "un cheval paniqué dans les rues, ça peut être dangereux !" rappelle la direction, qui compte renforcer les mesures de sécurité.

 
ASKIP : l'échappée folle d'un cheval de course à Marcq-en-Baroeul

 

Sur le même sujet

Dimanche en politique en Picardie : Policiers, sapeurs-pompiers et élus agressés : halte au feu ?

Les + Lus