Marcq-en-Barœul : un homme retrouvé ligoté, ses doigts en partie sectionnés, sur l’A22

Il a été transporté dans un état grave au CHU de Lille. L'enquête pour tentative d'homicide, enlèvement et séquestration a été confiée à la police judiciaire de Lille.

L'homme d'une trentaine d'années a été retrouvé ligoté sur la bande d'arrêt d'urgence de l'A22, dans le sens Lille vers Gand.
L'homme d'une trentaine d'années a été retrouvé ligoté sur la bande d'arrêt d'urgence de l'A22, dans le sens Lille vers Gand. © Capture d'écran Google Maps

Il était environ 22 heures 30, lundi 1er février, lorsque des automobilistes ont donné l’alerte. Très vite, pompiers et CRS se rendent sur l’autoroute A22, entre les sorties 12 (Marcq-en-Barœul / Mouvaux) et 13 (Roubaix / Wasquehal) dans le sens Lille - Gand. C’est là qu’ils découvrent un homme d’une trentaine d’années ligoté et allongé sur la bande d’arrêt d’urgence.

L’homme présente de graves blessures au niveau des mains, des bras et du visage, où plusieurs hématomes ont été constatés. Ses doigts sont en partie sectionnés.

Au-delà de ses chevilles entravées, il est fort possible qu’il ait pu avoir également les poignets liés. Il a été transporté dans un état grave au CHU de Lille.

Enquête confiée à la police judiciaire

Que s’est-il passé ? Difficile d’avancer des éléments de réponse pour l’heure puisque l’enquête, confiée à la police judiciaire de Lille, vient à peine de débuter.

La victime aurait pu être torturée avant d'être déposée sur la bande d’arrêt d’urgence ou directement jetée depuis une voiture en marche. 

Ce mardi soir, son état de santé ne permettait toujours pas aux enquêteurs de l’interroger. Le parquet de Lille nous indique qu'une enquête pour tentative d'homicide, enlèvement et séquestration a été ouverte.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers pompiers police société sécurité