“Triste à pleurer”, quand Libération livre un portrait peu flatteur de Maubeuge

© Sebastien JARRY/MAXPPP; 31/08/2013. Maubeuge. Hotel de ville de Maubeuge.
© Sebastien JARRY/MAXPPP; 31/08/2013. Maubeuge. Hotel de ville de Maubeuge.

Ce matin, Libération a consacré deux pages de son quotidien, à la ville de Maubeuge. A renfort de photos en noir et blanc, le journaliste y livre un portrait de la ville déprimant... Ce qui ne manque pas de faire réagir les internautes.

Par F3 Web

Dans son édition papier et dans sa version web du 20/02/20, Libération consacre un article intitulé «A Maubeuge, c’est simple, on a raté tous les virages» et une série photo titrée A Maubeuge, l'avenir est une route qui ne mène nulle part. 

L'article parle des municipales et notamment des espoirs du RN dans la ville, mais tisse en toile de fond un portrait de Maubeuge "ville pourrie".

Le maire actuel Arnaud Decagny qui a été interviewé dénonce un article "complétement à charge", mettant en avant "tout ce qu'il y a de négatif", photographiant "des immeubles qui vont être détruits", faisant "passer les habitants pour des ploucs". "Il y a des problèmes, je ne les nie pas mais il y a aussi des formes d'optimisme." L'optimisme, pour lui, vient notamment du fait "d'un "plan Marshall" de 500 millions d'euros sur les 8 prochaines années", qui doit permettre de rénover le centre ville, les quartiers et de créer le contournement Nord.
De son côté, le candidat du RN, Aymeric Merlaud, considère que l'article est "plutôt prémonitoire, s'il n'y a pas de changement" et dénonce ses adversaires, qui se sont "habitués au pire".

Réactions sur les réseaux sociaux

Mais les réactions se font aussi sur les réseaux sociaux notamment Twitter. 
Thomas dénonce ainsi le "ton méprisant"du journaliste, Marine, le choix du noir et blanc pour les photos.

D'autres nuancent un peu, en parlant d'"une réalité". 

Ce qui est sûr c'est que l'article n'a pas laissé indifférent.
 

Les + Lus