VIDEO. Mairieux : 4 mois après la mort de Léa, 3 ans, ses grand-parents témoignent

250 personnes se sont réunies cet aprés-midi à Mairieux prés de Maubeuge. Une marche blanche 4 mois aprés la mort de  Léa retrouvée inconsciente dans un cours d 'eau, victime d'un adolescent placé en famille d'accueil chez ses grands-parents. Ils témoignent. 

Dans le salon de ses grands parents, le portrait de Léa est omniprésent... Une petite fille souriante, joyeuse, à l'évidence pleine de vie. 4 mois après le drame, la douleur est toujours très vive.

"On ne s'en remet pas, on n'y arrive pas...", témoigne, émue, Marie-Christine Marignon, la grand-mère de Léa. "On a notre rituel, on va plusieurs fois par jour au cimetière, on en a besoin."
 


Malheureusement, malgré des signalements faits, il s'en est pris à ma petite fille.


Des rituels, comme pour combler son absence. Mais en réalité, c'est tout un équilibre qui a été brisé. Alain, le grand père, a accepté de nous emmener dans le jardin. Là, où Léa avait l'habitude de venir jouer pas très loin non plus de là où elle a perdu la vie. Ce jour-là, un adolescent de 14 ans, placé dans la famille était là.

Un garçon considéré comme déficient mental. Pour les grands-parents, ce drame n'aurait pas dû arriver. "On est famille d'accueil depuis 10 ans, explique le grand-père de Léa. Nous avons rencontré des problèmes avec ce jeune adolescent depuis 3 ans. Malheureusement, malgré des signalements faits, il s'en est pris à ma petite fille. c'est pour ça qu'on voudrait que ce genre de drames n'arrive plus jamais. Quand une famille d'accueil est en souffrance, je pense qu'il faut essayer de les aider. C'est le message que je veux faire passer aujourd'hui."
 


Marche blanche 


L'enquête se poursuit pour déterminer la responsabilité de l'adolescent, aujourd'hui écroué. Les grands-parents, quant à eux, attendent d'être auditionnés.

Ce samedi, 250 personnes ont participé à une marche blanche en hommage à Léa. Elle aurait eu 3 ans ce samedi.
 

 

 

Les faits
La petite Léa a perdu la vie le 21 mai, noyée dans un ruisseau situé près du domicile de ses grand-parents, qui étaient famille d'accueil. Son corps avait été retrouvé dénudé et un adolescent de 14 ans, placé dans cette famille, avait au même moment pris la fuite.

Le jeune garçon avait été retrouvé le lendemain, avant d'être mis en examen et écroué quelques jours plus tard par le parquet de Valenciennes.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Hauts-de-France
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité