"Moi aussi, je vous aime", Eden Hazard l'enfant du Losc déclare sa flamme à Lille alors qu'il revient pour deux jours

Dimanche 10 et lundi 11 mars 2024, le prodige belge, attaquant vedette de la campagne 2010-2011 du LOSC, saison du doublé Coupe de France et championnat, revient sur les terres de son club formateur. Il sera dimanche d'abord au Domaine de Luchin puis donnera le coup d'envoi du match LOSC - Rennes; avant de recevoir lundi la médaille de la ville. Sur la chaîne Youtube du Losc, il accorde un entretien exclusif publié quelques heures avant son retour.

Dans une vidéo exclusive publiée par le LOSC sur ses réseaux sociaux, le jeune retraité se confie. "Moi aussi, je vous aime, ne vous inquiétez pas", glisse-t-il malicieusement et timidement à la fin de l'entretien. Le Losc son club a l'exclusivité alors qu'Eden Hazard, l'enfant chéri des supporters et du club revient à Lille pour 48H. 

Eden Hazard dans ces 11 minutes d'interview revient sur sa carrière et notamment sur sa longue période au LOSC (son club formateur) avec lequel il a remporté, sous l'ère Rudi Garcia, la Coupe de France et le championnat de France. 

Ce Dimanche 10 mars, le champion, retraité depuis 5 mois, donnera le coup d'envoi du match LOSC - Stade Rennais, dimanche à 17h00 au Stade Pierre Mauroy.

Le "bébé du Losc" qui est arrivé adolescent à Lille inaugurera, avant, le terrain d'entraînement de la réserve, qui portera désormais son nom. Son retour à Luchin est lourd en émotion, l'enfant du club est attendu à 13h30 à Camphin-en-Pévèle.

Il faut venir que l'on fasse une belle fête. En plus le Losc ne va pas jouer un match facile contre Rennes. Voilà, ça va être cool ( petit sourire).

Eden Hazard, dans la vidéo du Losc

Lundi, Eden Hazard sera décoré de la médaille d'or de la ville de Lille.

Alors que dit cette vidéo en avant-première alors que le jeune retraité reste très discret dans les médias ? 

La retraite ?

"C'est cool, on a le temps de faire plein de choses. On profite de la famille des enfants, on a le temps de faire des voyages". Le corps ne répondant plus, l'envie n'étant plus présente, il a fallu "savoir dire stop". "J'avais procuré des émotions, j'en ai eu plein", conclut l'attaquant lillois sur la question de la retraite. Avant de préciser : 

Je ne me mets pas sur le toit du monde, mais à un moment, j'étais dans les meilleurs [...] Le fait d'avoir côtoyé les meilleurs joueurs du monde, d'avoir joué dans les plus grands stades et d'avoir procuré des émotions, je pense que je ne peux être que fier.

Eden Hazard

Le LOSC ? 

Le plaisir a été là tout le temps du premier au dernier jour, à Luchin.

Eden Hazard

"À partir du moment où je me suis entraîné là-bas à 12-13 ans, j’ai dit à mes parents, moi c'est là que je veux aller. [...] Les entraîneurs sont bons les joueurs sont 'top', je voulais aller à Lille. Le domaine de Luchin n'était pas encore prêt mais il arrivait [...] Venir se former à Lille à 14 ans a été la meilleure décision de ma vie. Un club familial, pas loin de la Belgique, où mes parents venaient souvent."

À partir du moment où je me suis entraîné là-bas à 12-13 ans, j'ai dis à mes parents, moi c'est là que je veux aller.

Eden Hazard

Sur les saisons avec l'équipe première tout s'est déroulé "en allant crescendo", meilleur espoir du championnat, puis une nouvelle fois meilleur espoir. Sa meilleure année, individuellement parlant, sera la saison 2011-2012, suivant le doublé coupe et championnat. "Le plaisir a été là tout le temps du premier au dernier jour, à Luchin", même si Eden Hazard assure avoir eu envie de partir en voyant ses coéquipiers rejoindre d'autres clubs à l'intersaison 2011.

2011 ?

Un peu en outsider par rapport à des clubs comme Paris ou Marseille, le LOSC n'a pas forcément la cote en début de saison auprès des preneurs de paris pour gagner le championnat. "On avait une ou deux bonnes saisons avant, on avait un peu raté la Ligue des Champions. Je pense que Puel avait fait du bon boulot. Ça commençait à être une équipe de haut niveau mais après... C'est l'apothéose quand tu gagnes avec ton club formateur, avec tes potes !".