Cet article date de plus de 5 ans

Un Nordiste recherché après la mort de sa fille de 3 ans

La gendarmerie nationale a lancé un appel à témoins pour retrouver Cédric Mahieu, 38 ans, né à Marcq-en-Baroeul. Sa fille Léa, 3 ans, a été retrouvée morte à son domicile de Margencel (Haute-Savoie) le lundi 23 mai. Il est activement recherché depuis.
La voiture de Cédric Mahieu a été retrouvée mercredi 25 mai.
La voiture de Cédric Mahieu a été retrouvée mercredi 25 mai. © Gendarmerie nationale
Cédric Mahieu, 38 ans, né à Marcq-en-Baroeul, d'après le parquet d'Annecy, a disparu entre le 21 et le 23 mai, date où sa fille Léa, 3 ans, a été retrouvée morte à son domicile de Margencel (Haute-Savoie). C’est l’oncle de Léa qui, apprenant son absence à l’école, s’est rendu au domicile de Cédric Mahieu et a constaté le décès de la fillette.

L’autopsie a conclu à la mort par étouffement mais aucune marque de strangulation n'a été relevée. Les résultats de nouvelles analyses, notamment toxicologiques, doivent permettre de connaître les causes exactes de la mort de l'enfant. Elles ne seront pas communiquées avant une quinzaine de jours, nous apprend France 3 Alpes.
Mort de Léa à Margencel

La piste criminelle privilégiée

Si l'hypothèse d'un décès accidentel n'est pas formellement écartée, la piste criminelle semble cependant privilégiée par les enquêteurs. Le pôle criminel du tribunal de grande instance d'Annecy s'est d'ailleurs saisi de l'affaire.

Dans l’appel à témoins lancé par la gendarmerie, Cédric Mahieu est décrit comme un brun d’1m80, de corpuence mince, pouvant porter une veste en cuir de couleur sombre. Le communiqué précise : “L’individu est susceptible de circuler en auto-stop, dans les transports en commun ou au volant d’un véhicule non identifié”, précise le message des enquêteurs.

Sur Facebook, un comité de soutien a été lancé, avec de nouvelles photos publiées.
© Capture d'écran facebook

Déjà sous contrôle judiciaire

La Mégane Renault de Cédric Mahieu a été retrouvée abandonnée à Douvaine mercredi 25 mai.

Cédric M. était séparé de la mère de la fillette, avec laquelle il s'était marié à Margencel en 2012. Le trentenaire était connu de la justice pour avoir harcelé son ex-épouse. Sous contrôle judiciaire, il doit répondre de ses actes prochainement.

Toute personne disposant d’informations utiles à l’enquête est priée de contacter la gendarmerie de Thonon-les-Bains au 04 50 71 09 20.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers