Retraites : à Lille et Seclin, la préfecture interdit la “marche aux flambeaux”

Photo d'illustration. / © JOSEP LAGO / AFP
Photo d'illustration. / © JOSEP LAGO / AFP

La CGT, organisatrice de l'événement, assure qu'elle n'avait pas été prévenue, ce que conteste la préfecture.

Par Q.V

La préfecture du Nord a dit "Non" à la "marche aux flambeaux" organisée ce jeudi 23 janvier à Lille et à Seclin dans le cadre de la mobilisation contre la réforme des retraites.

"Vu la déclaration de manifestation de l'Union départementale CGT du Nord à Lille, à partir de 18h30, sur le thème de l'opposition au projet de réforme du système des retraites" et "considérant l'annonce de manifestations revendicatives relatives à la réforme des retraites, ayant pour intitulé 'retraites aux flambeaux' à Lille et Seclin", le préfet du Nord Michel Lalande a pris un arrêté interdisant "l'utilisation des artifices de divertissement et d'objets enflammés" à partir de 16 heures.

 

La CGT assure ne pas avoir été prévenue


Un événement intitulé "23 JANVIER : RETRAITE AUX FLAMBEAUX" a bien été lancé sur Facebook et doit se tenir de 18H30 à 4H30. "Partout en France, des retraites aux flambeaux ont lieu contre la réforme des retraites" est-il indiqué. Des manifestations nocturnes fortes qui changent un peu des manifestations habituelles."

Contactée, la CGT départementale du Nord assure ne pas avoir été informée de cette décision. "Je n'ai pas eu de communiqué" précise Pascal Blindal, secrétaire de l'espace revendicatif de la CGT, qui précise en revanche avoir été notifié d'une interdiction de manifester en centre-ville.
 

 

Un coup de fil de la préfecture


Le FSU, l'un des autres syndicats qui organisent l'événement, n'aurait pas non plus été informé, indique M. Blindal. "Et à Seclin, c'est le maire qui a transmis cet arrêté, pas la préfecture".

Contactée, la préfecture du Nord indique pourtant avoir pris cet arrêté mercredi soir, précisant que les organisateurs du rassemblement ont bel et bien été prévenus par téléphone de cette interdiction.

 

D'autres rassemblements dans le Nord


"Les flambeaux ont déjà été achetés" ajoute-t-il. D'autres rassemblements du même genre ont été organisés dans plusieurs villes – Cambrai, Hazebrouck ou Dunkerque – et ne font l'objet d'aucune interdiction.

"On en avait déjà organisé il y a dix jours à Valenciennes", là encore sans incident ni interdiction. À Lens, une marche similaire a été organisée sans que la préfecture du Pas-de-Calais prenne de mesure particulière.
 

Les + Lus