• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Corinne Masiero (Capitaine Marleau), en Une de Télérama, veut “la révolution” pour 2019

© Gilles SCARELLA
© Gilles SCARELLA

Dans un long entretien, l'actrice se confie sur son passé dans la rue à Douai et ce que le théâtre a fait pour elle.

Par Quentin Vasseur

Le magazine Telerama a consacré sa Une, ainsi qu'un long entretien à la comédienne roubaisienne Corinne Masiero, qui incarne Capitaine Marleau dans la série de Josée Dayan sur France 3. Une série qui a culminé pour sa dernière diffusion à 8 millions de téléspectateurs.
 

Télérama

Cette semaine dans "Télérama" : Entretien avec la comédienne Corinne Masiero : "Je suis pour la désobéissance civile, mais avec humour"...


 

"Le théâtre a été ma lumière"

La Roubaisienne née à Douai, au parler franc (et ch'ti) et à l'engagement politique à gauche (elle s'est présentée sur une liste du Front de Gauche en 2014 et a soutenu le Picard François Ruffin en 2017) s'y confie notamment sur son passé.
 

Car celle qui a découvert le théâtre "tard et par hasard", elle qui zonait "après des années de drogue" et de prostitution, considère que la scène l'a sauvée. "Le théâtre a été ma lumière" En retour, elle s'engage aujourd'hui pour les plus démunis qu'elle. "À quoi sert mon fric, sinon ?"
 

 

"On est tous des Gilets jaunes"

"Je vis toujours à Roubaix, parce que avec les  soixante-dix nationalités qui y cohabitent c'est plus large qu'à Paris, ça vit. De l'ISF à la misère noire" confie-t-elle également.

Interrogée sur ses vœux pour 2019, Corinne Masiero réclame "la révolution ! Changer ce système qui ne fonctionne plus. Inventer un autre rapport à l'humain" ajoute-t-elle, assurant qu'"on est tous des Gilets jaunes" et dénonçant la "prolophobie" notamment dans le milieu du cinéma et de la télévision. 
 

Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

Luka Elsner en conférence de presse avant le match de l'ASC face au LOSC

Les + Lus