La mosquée salafiste de Roubaix lutte contre la radicalisation

Durant le ramadan, la mosquée Abou Bakr de Roubaix publie tous les jours des textes sur le fondamentalisme sur sa page Twitter.

La mosquée Abou Bakr à Roubaix (2017)
La mosquée Abou Bakr à Roubaix (2017) © MAXPPP
"Ce qui se passe en France, comme actes terroristes commis par des individus égarés aux yeux de l'islam authentique, s'affiliant pourtant à ce dernier à tort, entre dans ce cadre à condamner", a publié vendredi la mosquée Abou Bakr de Roubaix, dans un communiqué repéré par La Voix du Nord.

Ces terroristes "ne respectent ainsi ni les règles, ni les sources que sont le Coran et la Sunnah, ni leur bonne compréhension qui est celle des premiers de cette communnauté, ni les fatwas des savants de la Sunnah qui réfutent leurs actes et qui les appellent au droit chemin", précise la mosquée affiliée aux traditions salafistes.

Pour "barrer la route" à ces extrémismes, la mosquée a décidé de publier des textes arabes chaque jour sur son compte Twitter. Des réponses argumentées aux "ambiguïtés religieuses" des jihadistes terroristes. Le ramadan est un moment de réflexion important pour les musulmans.
 


Cet engagement de la mosquée n'est pas nouveau. Les salafistes de Roubaix dénoncent régulièrement l'organisation Etat islamique. En 2016, la mosquée Abou Bakr a été pointée du doigt pour avoir accueilli une jeune Roubaisienne radicalisée partie en Syrie. Comme l'a rappelé La Voix du Nord, la mosquée a réagi en qualifiant Daech de "secte destructrice à l'idéologie ridicule".
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
religion société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter