Cet article date de plus de 3 ans

On a retrouvé un vitrail à l'effigie de Mamadou N'Diaye, guérisseur et figure historique de Roubaix

Il se trouvait par hasard dans une brocante de Villeneuve-d'Ascq. Un portrait en vitrail de Mamadou N'Diaye, Roubaisien d'origine sénégalaise au destin hors du commun.

C'est une surprenante découverte qu'a fait un chineur dans une brocante de Villeneuve d'Ascq : un vitrail représentant un homme noir sous le drapeau sénégalais. Et pas n'importe qui.

Du ring au cabinet, tour à tour boxeur, entraîneur et guérisseur, Mamadou N'Diaye a marqué l'histoire de Roubaix, qu'il a découvert en 1931.

À mon cher Mamadou qui m'a sauvé la vie


Dès les années 50, de nombreux Roubaisiens, y compris des médecins, se sont faits soigner chez celui que l'on appellerait aujourd'hui un chiropracticien, soignant les vertèbres. 

En témoigne ce message inscrit en bas du vitrail : "À mon cher Mamadou qui m'a sauvé la vie. Témoignage reconnaissant. La Marquise."

Une pratique pas vraiment reconnue à l'époque : il comparaît plus de vingt fois devant les tribunaux pour exercice illégal de la médecine. Pour le défendre, un certain... André Diligent, qui sera maire de Roubaix de 1983 à 1994.

On a retrouvé un vitrail à l'effigie de Mamadou N'Diaye, guérisseur et figure historique de Roubaix ©France 3 Nord-Pas-de-Calais

La biographie du personnage est tellement romanesque


"Ce qui est évidemment formidable pour nous, c'est que l'objet est beau", se réjouit Bruno Godichon, Conservateur du Musée de la Piscine, dont le vitrail agrandira la collection à l'automne 2018.

"Le symbole est important" ajoute Bruno Godichon, "et puis la biographie du personnage est tellement romanesque" qu'elle aura sa place dans "une histoire qui parlerait à la fois du Sénégal et de Roubaix en même temps. "

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
patrimoine culture art