• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

VIDEO. Paris-Roubaix : Philippe Gilbert remporte l'édition 2019

Le coureur s'est imposé devant Nils Politt. / © Anne-Christine POUJOULAT / AFP
Le coureur s'est imposé devant Nils Politt. / © Anne-Christine POUJOULAT / AFP

Le coureur belge Philippe Gilbert, 36 ans, a battu au sprint son dernier compagnon, l'Allemand Nils Politt, et fini en tête de cette édition 2019. Il succède a Peter Sagan qui avait remporté la course l'an dernier.

Par @F3Nord

Il est sorti vainqueur de la folle échappée du Paris-Roubaix 2019. Philippe Gilbert de l'équipe Deceuninck-Quick Step est arrivé en tête de la course cycliste mythique : l'Enfer du Nord, ce dimanche 14 avril. Le coureur belge a devancé l'Allemand Nils Politt dont il a contré le démarrage à 13 kilomètres de l'arrivée.

Il s'est écroulé en pleurs dans les bras du patron de l'équipe belge, Patrick Lefevere dès son arrivée au vélodrome de Roubaix. Gilbert signe ainsi le 58e succès belge (un record !) dans la Reine des classiques.
 

Après plus de 6 heures d'efforts sur les pavés nordistes, sur les 257 kilomètres qui séparent Compiègne de Roubaix, le cycliste a fini par s'imposer au terme d'un final très disputé. Il remporte ainsi son quatrième monument du cyclisme après ses deux victoires sur le Tour de Lombardie, le tour des Flandres et Liège-Bastogne-Liège.
 

Il ne lui manque plus que Milan-Sanremo pour décrocher son 5e et tant convoité monument. A 36 ans, il remporte cette course éprouvante qu'il disputait seulement pour la troisième fois.
 
Paris-Roubaix : Victoire de Philippe Gilbert !

"Les longues échappées ne me font pas peur, là j'étais avec Nils Pollit et (...) je savais que sa compagnie était idéale, a réagit le Philippe Gilbert au micro de France TV Sport. C'est le meilleur qui a gagné et tant mieux, c'était moi !Le champion de Belgique Yves Lampaert de l'équipe Deceuninck Quickstep a, lui, pris la troisième place. Le premier Français (et Nordiste !) de ce Paris-Roubaix est le Cambrésien Florian Sénéchal qui termine à la 6e place.
 

"Quand j'ai décidé de me mettre sur ces classiques de pavés il y a trois ans, beaucoup disaient que ce n'était pas pour moi", se rappelle le vainqueur de cette 117e édition de la Reine des classiques. Philippe Gilbert succède ainsi à Peter Sagan, vainqueur de la course en 2018. Le coureur slovaque, épuisé, s'est fait distancer à une dizaine de kilomètres de la ligne d'arrivée. Il a finalement terminé en 5e position.

 

Derniers kilomètres sous tension


La course, tendue en permanence malgré le vent défavorable, a pris tournure à l'approche des 50 derniers kilomètres. Sagan a réagi à une contre-attaque du Belge Wout Van Aert derrière le duo de tête Gilbert-Politt qui avait pris les devants une dizaine de kilomètres plus tôt, au second ravitaillement.
 

Gilbert, seul en tête, a coupé son effort pour attendre un groupe (Sagan, Vanmarcke, Van Aert, Lampaert, Politt) qui est sorti du secteur de Mons-en-Pévèle avec une avance d'une quarantaine de secondes. 

Van Aert, très en vue pour sa deuxième participation, s'est montré impressionnant sur les pavés. Mais il a fini par payer ses efforts de deux courses-poursuite, suite à un ennui mécanique dans la Trouée d'Arenberg puis une chute.

 

Le classement

Classement provisoire de la 117e édition de Paris-Roubaix, courue dimanche sur 257 kilomètres :
 
1. Philippe Gilbert (BEL/Deceuninck), les 257 km en 5 h 58:02 (moyenne: 43 km/h)
2. Nils Politt (GER/KAT) m.t.
3. Yves Lampaert (BEL/DEC) à 13.
4. Sep Vanmarcke (BEL/EF1) 40.
5. Peter Sagan (SVK/BOR) 42.
6. Florian Sénéchal (FRA/DEC) 47.
7. Mike Teunissen (NED/JUM) 47.
8. Zdenek Stybar (CZE/DEC) 47.
9. Evaldas Siskevicius (LTU/DEM) 47.
10. Sebastian Langeveld (NED/EF1) 47.

Sur le même sujet

La carte postale de Mont-Saint-Eloi

Les + Lus