• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Piscine, mode, art et création ... Kamini se faufile à Roubaix

Kamini découvre les créateurs de Roubaix comme Marine Vigo, accueillie à la Maison de mode / © France 3 Hauts-de-France
Kamini découvre les créateurs de Roubaix comme Marine Vigo, accueillie à la Maison de mode / © France 3 Hauts-de-France

KAmini part en goguette à Roubaix. Direction art et textile pour comprendre l'histoire de la ville. Musée de la Piscine, créateurs et entrepreneurs sont au rendez-vous dans Les gens des Hauts.

Par Elise Benoit

L’art et l’industrie sont les maîtres-mots de la ville dans laquelle Kamini nous amène, Roubaix.

Ses murs de briques rouges, ses 1000 cheminées, son histoire avec le textile, tous rendent hommage à un passé industriel bien présent. Côté art, Roubaix a su se réinventer en devenant la ville où se dessinent les nouvelles tendances des créateurs.

Roubaix la Modeuse

Une émission présentée par Kamini
Réalisée par Didier Cappelmans

Une friche dédiée aux professionnels du textile

Retour en arrière. Nous sommes en 1923 sur le site industriel "Les Tissages François Roussel". À l’époque, cette manufacture est "spécialisée dans les tissus pour l’habillement de la femme, en laine ou en coton, et est l’une des usines les plus importantes du nord de la France."

Fermée en 1981, elle est réhabilitée en 1999 et devient le Plateau Fertile. Une friche dédiée à l’art du fil, où les entrepreneurs peuvent y utiliser les machines et y créer à leur convenance.
 
Le Plateau Fertile de la rue des Arts à Roubaix / © France 3 Hauts-de-France
Le Plateau Fertile de la rue des Arts à Roubaix / © France 3 Hauts-de-France

Kamini se perd dans les lieux et y rencontre certains des acteurs du plateau, comme Benoit Frys, chef de projet du Plateau Fertile. "Ici, les gens peuvent venir partager leurs expériences et venir expérimenter de nouvelles tendances autour de la mode et du textile". 

Au détour d'une porte, c'est la découverte du travail de Charlotte Cazal qui s'est spécialisé dans l'impression numérique sur le cuir. En 2013, cette créatrice de prêt-à-porter toulousaine a choisi d’installer son entreprise La maison Demeure à Roubaix. 

Roubaix qu’elle considérait alors, comme "la meilleure région pour recevoir son projet pour l’accompagnement des entreprises".
 
Portrait de la créatrice Charlotte Cazal

La mémoire du tissu

Voilà la maison Hallynck et fils, une autre façon de découvrir les tissus.

Véritable institution et incroyable caverne d’Alibaba, les amateurs et professionnels de la mode y dénichent des trésors. La directrice de l’entreprise et petite-fille du fondateur, Isabelle Hallynck, nous offre ses souvenirs pour décrire cet univers du fil.
 
Visite de la la maison Hallynck et fils

Mon grand-père partait le soir avec des coupons sur le porte-bagage de son vélo pour les revendre, raconte Isabelle Hallynck, la directrice de l’entreprise,

Plongeons dans l'art à La Piscine de Roubaix

La naissance du musée de La Piscine est une aventure étonnante.

Il y a trente ans des fondus d'architecture et d'art décident de sauver ce bâtiment des années 30 ans pour le transformer en Musée d'Art et d'Industrie. Bruno Gaudichon, directeur du musée de La Piscine, était de la partie. "Ce n'est pas un site dont on peut faire abstraction facilement. Ce bassin, c'est un endroit très, très fort."
 
Visite des salles de La Piscine de Roubaix / © France 3 Hauts-de-France
Visite des salles de La Piscine de Roubaix / © France 3 Hauts-de-France

En octobre 1932, le maire de Roubaix Jean Lebas souhaite lutter contre la tuberculose, rendre accessible l'hygiène aux habitants et leur permettre d'avoir une pratique sportive. La piscine municipale est alors construite. Fermée en 1985 pour des raisons de sécurité, le bâtiment a donc été choisi pour abriter le musée industriel de la ville. Depuis 2001, ce sont plus de 200 000 visiteurs qui y ont été accueillis. 

Visite privilégiée de La Piscine avec Bruno Gaudichon, ce Roubaisien d'adoption nous emmène dans les salles du musée. 
 
Visite de La Piscine de Roubaix avec Bruno Gaudichon

Le futur du textile, dans la capitale du textile

Visite de l'école ENSAIT qui forme chaque année près de 150 ingénieurs destinés à être les acteurs majeurs des textiles de demain dans les secteurs des textiles techniques, des matériaux avancés, de la distribution, de la mode et du luxe.
 
L'école d'ingénieurs ENSAIT à Roubaix / © France 3 Hauts-de-France
L'école d'ingénieurs ENSAIT à Roubaix / © France 3 Hauts-de-France

"On a vraiment une multitude de débouchés que ce soit dans l'habillement ou dans le textile technique", explique la doctorante ENSAIT, Anne-Clémence Corbin.

Des étudiants qui cherchent à inover tout en respectant les préceptes du développement durable : "puisque que le textile est l'industrie qui pollue le plus au monde, on est obligé de s'interroger là-dessus", indique Bénaceur Raho, étudiant en 3e année.
 

La Maison de mode et ses créateurs en tout genre

Exemple avec les sacs à main de La Jeannette. De l'Ukraine à Roubaix, la créatrice de maroquinerie Jeanne Gulchak présente sa collection.
 
La boutique de La Jeannette à Roubaix / © France 3 Hauts-de-France
La boutique de La Jeannette à Roubaix / © France 3 Hauts-de-France

Puis à quelques pas de La Jeanette, rencontre avec d'autres créateurs et créatrices du Vestiaire, tous chapeautés par la structure Maison de Mode.

"Maison de mode se veut être un accélérateur de talents" explique sa directrice Emmanuelle Axer. Un accélérateur de talents qui propose 15 boutiques à Roubaix et six à Lille.

La styliste de prêt-à-porter Marine Bigo, accueillie au Vestiaire, présente ses vêtements, sa peinture, ses histoires avec sa collection Minirine.
 
Les petites créations de Marine Bigo

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Visite guidée du Bruxelles des lobbies

Les + Lus