"Pouvoir, un jour, gagner Paris-Roubaix", le nouveau visage conquérant de l'équipe cycliste roubaisienne

Publié le
Écrit par Baptiste Mezerette avec Loïc Beunaiche

À l'occasion de la présentation de sa nouvelle équipe professionnelle, Go Sport Roubaix a affiché ses ambitions à venir. Sous la houlette d'un nouveau président, fort d'un budget en hausse et d'un effectif rebâti, l'avenir du club se veut pavé de réussites.

"Que le club devienne une référence européenne et mondiale." Devant un parterre de journalistes et d'anciennes gloires locales rassemblés dans l'écrin prestigieux du musée La Piscine de Roubaix, Wilhelm Hubner affiche ses ambitions sans ambages. Le nouveau président et sponsor principal de l'équipe de cyclisme professionnelle de Roubaix compte bien faire changer son club de dimension.

Nouveau maillot : rose et blanc. Nouveau nom d'équipe : Go Sport Roubaix Lille Métropole. La présentation officielle qui s'est déroulée jeudi 27 janvier donne le ton. Forte d'un nouveau partenaire financier et d'un effectif renforcé, l'écurie nordiste compte rapidement se hisser dans la cours des grands. "Pour pouvoir, un jour, gagner Paris-Roubaix", va jusqu'à envisager Wilhelm Hubner.

"C'est une année de reconquête"

Si les Jeux Olympiques de Paris, en 2024, représentent un dessein à moyen terme, les dirigeants se fixent déjà des objectifs à court terme. Alors que la première classique débute ce dimanche 30 janvier, avec le Grand prix cycliste de Marseille, le club compte bien jouer les premiers rôles en Continentale (3e division). Pour, très vite, monter au niveau Continental Pro (2e division). "C'est une année de reconquête", affirme le nouveau président.

Pour ce faire, il faudra gagner des courses. Et plusieurs d'entre elles sont déjà cochées dans le calendrier sportif. Il y a bien sûr les étapes de Coupe de France, le championnat de France sur route à Cholet, le championnat du monde à Saint-Quentin en Yvelines. Puis, les courses dans les Hauts-de-France, comme Les 4 jours de Dunkerque, le Grand prix de Fourmies, de Denain ou de Villers-Cotterêts. 

Nouveau président, nouveau sponsor

Le fer de lance de ce renouveau, c'est lui : Wilhelm Hubner. Ce natif de Douai a pris la tête du club le 3 décembre 2021, lors d'une assemblée élective, devenant par la même occasion son principal sponsor avec Go Sport, entreprise dont il est le PDG. Une recrue de poids pour Roubaix.

L'homme de 60 ans a, en effet, un profil plus qu'attractif. D'abord, sportivement, il peut faire valoir son expérience d'ancien coureur cycliste et entraîneur. "Je suis né dans ce milieu, dit-il. Ça ne m'a jamais quitté."

Puis, financièrement, le chef d'entreprise est une solide caution pour l'équipe nordiste. Son CV de patron parle pour lui : ancien dirigeant de la division commerce d'Auchan, il est aujourd'hui à la tête d'une holding "Hermione People & Brands" qui possède plusieurs marques, telles que Gap, Go Sport ou encore Camaïeu.

Wilhelm Hubner a d'ores et déjà annoncé une augmentation du budget global de +30%. Le partenariat financier s'étendra sur une période de trois ans. Une durée qui fait gage de stabilité pour le club.

Un leader au solide palmarès

Afin de mener à bien cette "reconquête", l'effectif des coureurs a été renouvelé à plus de 50% et le staff renforcé. Le profil de cette nouvelle équipe est largement orienté vers le sprint. Son nouveau leader, Thomas Boudat, en est l'incarnation.

Cet ancien coureur d'Arkéa Samsic et de Direct Energie (avec qui il a déjà participé au Tour de France) en est la tête de gondole. Le sprinter de 27 ans, habitué au très haut niveau, compte bien apporter son "expérience" à ses coéquipiers.

"J'aurais une équipe à mon écoute, explique Thomas Boudat, ravi de l'ambiance dans laquelle le groupe évolue. Mais pour que l'équipe grandisse, il faut que tout le monde puisse s'exprimer aussi."

Une équipe de sprinters

Si l'ancien coureur de 1ère et 2e division a accepté d'intégrer le projet du club de  Roubaix, c'est notamment pour la complémentarité offerte entre la piste et la route. Grâce aux infrastructures roubaisiennes, notamment le Stab Vélodrome, les coureurs peuvent facilement s'entraîner sur piste. "C'est très important d'avoir les deux pour moi", souligne le nouveau leader.

Vice-champion du monde de poursuite sur piste par équipe, à Roubaix , en octobre 2021, Thomas Boudat a rejoint dans son nouveau club deux de ses compatriotes pistards d'Equipe de France (Thomas Denis et Valentin Tabellion). L'équipe Go Sport Roubaix aura donc en son sein trois des meilleurs coureurs sur piste du pays.

D'autres recrues de taille sont venues gonfler l'effectif. On pourrait citer par exemple Norman Vahtra, champion d'Estonie sur route en 2020. Ou bien le Lituanien Evaldas Siskevicius, champion du monde en titre du contre-la-montre dans son pays. "On a une belle carte à jouer, assure Mickaël Leveau, le directeur sportif. Mais on n'a pas le droit à l'erreur."

L'avenir dira si cette nouvelle équipe est taillée pour remporter, "un jour", l'Enfer du Nord.