Sécurité routière : dans le Nord les motos autorisées à circuler entre les files sur les autoroutes et certaines routes

A partir du 2 août 2021, la circulation inter-files est de nouveau autorisée pour les deux et trois-roues motorisés circulant sur les autoroutes et certaines voies rapides du Nord. Cette expérimentation durera trois ans et concerne au total 21 départements.
A partir du 2 août 2021, la circulation inter-files pour les deux et trois-roues sera autorisée sous certaines conditions dans le département du Nord.
A partir du 2 août 2021, la circulation inter-files pour les deux et trois-roues sera autorisée sous certaines conditions dans le département du Nord. © France Télévisions

"Au bout d'un moment, il faut ouvrir les yeux et légaliser les pratiques !" Frédéric Gyselinck est motard depuis une bonne vingtaine d'années. Avec sa Yamaha R1 ou sa Honda Gold Wing, il arpente au quotidien les routes du Nord. Et ne lui parlez pas du trafic. "Autour de Lille, c'est toujours saturé et même de plus en plus. Les bouchons, c'est tous les matins en allant au travail." Alors, savoir que la circulation inter-files sera autorisée à partir du 2 août 2021, est un véritable soulagement : "c'est vraiment une bonne chose, cela va pouvoir fluidifier la circulation."

C'est vraiment une bonne chose, cela va pouvoir fluidifier la circulation.

Frédéric Gyselinck, motard sur les routes du Nord.

L'antenne nordiste de la Fédération Française des Motards en Colère (FFMC 59) avait sollicité la préfecture du Nord dès le mois de février dernier pour être partie prenante de la nouvelle expérimentation de cette circulation inter-files (CIF). "Le réseau autoroutier et inter-urbain est très dense dans le département", explique son coordinateur Philippe Maussion, "en plus, elle est autorisée en Belgique." La fédération va pouvoir travailler main dans la main avec les autorités préfectorales et participer à sa mise en place.

Les motards sont unanimes, cette pratique "sécurise le pilote d'un deux-roues lorsque le trafic est congestionné, à condition de le faire de manière responsable" précise Philippe Maussion. A compter du 2 août prochain, la circulation inter-files pourra donc se pratiquer en respectant les règles suivantes :

Attention, la circulation inter-files n'est pas autorisée en dehors des zones expérimentales.

Une première expérimentation au bilan contrasté

Pour le ministère de l'Intérieur et la Sécurité routière, cette expérimentation vise à étudier de nouvelles conditions dans la pratique de la circulation inter-files. Entre 2016 et 2021 un premier test avait été réalisé sur une zone géographique plus réduite, le département du Nord n'en faisait pas partie. Ses résultats étaient plutôt mitigés selon le rapport d'évaluation du centre d'études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement (CEREMA).

Dans certaines zones, une augmentation de l'accidentalité était même constatée. 16 cas d’accidents mortels ont été recensés sur les routes concernées par la CIF. Un chiffre toujours trop élevé, à ajouter au risque accidentogène déjà 22 fois plus élevé pour les conducteurs de deux et trois-roues motorisés par rapport aux conducteurs automobiles, et ce à kilométrage parcouru identique. Pourtant, les données quantitatives étaient limitées et les circonstances des accidents pas toujours connues avec exactitude.

La première expérimentation a cependant présenté des effets positifs. Et notamment une amélioration générale du respect des vitesses par les deux-roues motorisés en inter-files et son acceptabilité par tous les usagers de la route, y compris par les conducteurs de véhicules légers.

Plus d'accidents mais moins de tués dans le Nord

De juillet 2020 à juin 2021, le nombre de personnes tuées baisse de 1 % par rapport à la période juillet 2019 à juin 2020 dans le département du Nord. Cette baisse est moins importante que celle observée au niveau national (- 9 %). Par rapport à la période juillet 2018 à juin 2019, la baisse de 8 % du nombre de personnes tuées dans le département du Nord est aussi moins importante que celle constatée au niveau national (- 19 %).

Accident entre 5 motos et 2 voitures sur l'A16, en juillet 2018
Accident entre 5 motos et 2 voitures sur l'A16, en juillet 2018 © France Télévisions

Pour le seul mois de juin en revanche, les chiffres sont plus alarmants, et en particulier pour les motards. Selon le baromètre mensuel de l'Observatoire Départemental Sécurité Routière, 8 personnes sont décédées sur les routes du département du Nord en juin 2021. La mortalité augmente de 60 % par rapport à la moyenne des mois de juin 2017-2019. Au mois de juin 2021, près de 9 personnes tuées sur 10 (88 %) sont des usagers vulnérables (3 motocyclistes, 2 piétons, 1 cycliste et 1 cyclomotoriste). 

La nouvelle expérimentation durera 3 ans et concerne les départements suivants : les Alpes-Maritimes, les Bouches-du-Rhône, la Drôme, la Haute-Garonne, la Gironde, l'Hérault, l'Isère, la Loire-Atlantique, le Nord, le Rhône (y compris la métropole lyonnaise), le Var, le Vaucluse, les Pyrénées-Orientales, les 8 départements de la région Île-de-France.

Une campagne de communication sera prochainement lancée dans le Nord et les territoires concernés pour informer de la mise en place de cette expérimentation. Les conditions de la circulation inter-files et des conseils de prudence pour tous les usagers seront également diffusés. Enfin des panneaux devraient également signaler les voies de circulation accessibles à la pratique.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
autoroute économie transports autoroute a1 trafic routier moto sport auto-moto sécurité routière société sécurité