CARTE. Circulation inter-files pour les deux-roues : nouvelle expérimentation élargie dans 21 départements

Officiellement interdite, la remontée entre deux files de véhicules quand la circulation est très chargée fait l'objet d'une nouvelle expérimentation dans 21 départements, dont les Alpes-Maritimes, les Bouches-du-Rhône, le Var et le Vaucluse, à partir du 2 août.
La circulation inter-files en cas d'embouteillage est expérimentée en France à partir du 2 août dans 21 départements. Dans le reste du pays, elle reste théoriquement interdite.
La circulation inter-files en cas d'embouteillage est expérimentée en France à partir du 2 août dans 21 départements. Dans le reste du pays, elle reste théoriquement interdite. © Philippe Turpin/BENELUXPIX/MAXPPP

C'est une pratique qui va de soi pour les motards, mais qui fait souvent bondir dans sa ceinture de sécurité le conducteur lambda, occupé à contempler l'arrière du véhicule devant lui en égrenant les minutes de retard que lui fait perdre l'embouteillage dans lequel il est coincé : le vrombissement du deux-roues slalomant entre les lignes et les rétroviseurs, avec plus ou moins d'habileté...

La circulation inter-files est officiellement interdite partout en France, encore plus depuis le 1er février 2021 et la fin de la précédente expérimentation, qui n'incluait de toute façon pas le Var et les Alpes-Maritimes. Car oui : la pratique est interdite. "C'est un peu n'importe quoi," souffle Anthony du groupe #motardsdu06.

Je considère qu'on devrait pouvoir profiter de cette liberté, de cet avantage qu'offre le deux-roues sans que ça ne pose de problème. C'est une pratique qui était toujours tolérée, sans que ça pose problème ! Je ne connais personne qui se soit fait aligner pour avoir remonté un embouteillage !

selon Anthony du groupe #motardsdu06.

Tolérée, depuis toujours, mais passible néanmoins d'une amende de classe IV de 135€, puisqu'il s'agit d'un dépassement dangereux et inadapté. Toutefois, le code de la route a évolué et a fini par se préoccuper de la pratique.

La première expérimentation menée en 2016 et 2021 n'a pas été vraiment concluante. Sur les routes des départements où la circulation inter-files était autorisée, les accidents impliquant des deux-roues a augmenté de 12%.

L'expérimentation de la circulation inter-files doit permettre l'instauration de bonnes pratiques, de la part de tous les usagers de la route, pour une meilleure acceptation et une circulation apaisée.
L'expérimentation de la circulation inter-files doit permettre l'instauration de bonnes pratiques, de la part de tous les usagers de la route, pour une meilleure acceptation et une circulation apaisée. © Sécurité routière

Pourtant l'expérimentation est relancée, et même élargie à 21 départements au total, dont le Var et les Alpes-Maritimes à partir de ce lundi 2 août 2021.

Pour le ministère de l'Intérieur en effet, "l’expérimentation a également présenté des effets positifs, notamment une amélioration générale du respect des vitesses par les deux-roues en inter-files et de son acceptabilité par tous les usagers de la route, y compris par les conducteurs de véhicules légers." L’expérimentation a également permis de renforcer la pédagogie, notamment grâce à la formation des jeunes conducteurs.

En toute sécurité

La Fédération française des motards en colère se mobilise depuis des années pour obtenir enfin la légalisation d'une pratique courante. Mais reconnaît qu'une nouvelle expérimentation est nécessaire, pour obtenir des résultats plus probants. Et pour promouvoir une meilleure connaissance mutuelle, plus de respect : automobilistes et motards doivent cohabiter sur les routes.

C'est sûr qu'il y a toujours des imbéciles pour remonter à toute allure les files... Et que réglementer la pratique permettrait de faire plus de pédagogie, de donner un cadre

reconnaît Anthony des #motardsdu06.

Cela commence par fixer des limites aux remontées, notamment en termes de vitesse : pas plus de 30 km/h de différentiel par rapport aux véhicules pris dans un ralentissement, et pas plus de 70km/h dans l'absolu, pas de gymkhana ni de comportements à risque. 

Pour éviter aux uns de bondir dans leur ceinture, et rendre leur liberté de mouvements aux autres, en toute sécurité.

3 ans de test

L’expérimentation durera 3 ans et concernera les départements suivants :

A partir du 2 août, la circulation inter-files pourra se pratiquer en respectant les règles suivantes:

Sans oublier, bon sens et respect mutuel... 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
paca économie moto sport auto-moto sécurité routière société sécurité