Fonds publics, financement participatif, elle révolutionne l’univers des jeux vidéo et accompagne les créateurs

C’est en 2019 qu’Elizabeth Maler a eu une idée révolutionnaire : créer Abiding Bridge une société d’édition de jeux vidéo indépendants. On vous explique.

Vous aimez les jeux vidéo, voire vous les aimez tellement que dans votre coin ou à plusieurs, vous êtes en plein projet de conception d’un jeu ? Les difficultés arrivent ! En effet, dès que vous allez vouloir passer à la commercialisation de ce dernier, il va falloir créer une société, et là les démarches laborieuses et qui coûtent cher vont commencer.

Mais d’abord, faisons plus ample connaissance avec Elizabeth

Lorsque l’on papote avec elle au téléphone, on sent que c’est une femme qui a du tempérament. On se dit aussi que la vie n’a pas toujours été facile, qu’elle a dû encaisser des coups, mais c’est une battante qui ne lâche rien et continue à avancer avec ses valeurs. C’est à Angoulême qu’elle fait ses études, au CNAM-ENJIM qui est une des rares écoles publiques de jeux vidéo du pays. Elle y étudie particulièrement l’ergonomie des jeux vidéo. Son Master en poche, elle part à Montréal travailler pendant un an car au Canada, l’industrie des jeux vidéo est très dynamique. Retour en France et l’aventure continue avec A Normal Lost Phone. Autre chose sur Elizabeth, elle aime beaucoup jouer avec les couleurs de sa chevelure.

C’est un jeu qui parle des LGBT-phobies, mais pas seulement, avec A Normal Lost Phone, il y a plein de personnes qui ont réussi à faire leur coming out, mais ce jeu a aussi permis de générer de l’empathie.

Elizabeth Maler

Emission Hauts-Féminin

A Normal Lost Phone est donc un jeu sorti en janvier 2017. Elizabeth fait partie de l’équipe qui a conçu ce jeu. Imaginez : Vous trouvez un téléphone perdu dans la rue, pour découvrir ce qui est arrivé à son propriétaire, vous devez « fouiller » le contenu du téléphone. C’est un jeu d’enquête qui aborde des sujets tels que l’adolescence, le passage à l’âge adulte, l’homophobie, la dépression, la quête de soi…Pour y arriver c’est au joueur de trouver ou de déduire quels sont les mots de passe utilisés pour accéder aux applications du téléphone afin d’en savoir plus sur son propriétaire « Sam ». Son originalité, sa mise en scène, ses musiques originales, les thèmes abordés font que ce jeu a rencontré un beau succès et qu’il a eu une suite.

>>> Pour voir ou revoir l’émission Hauts-Féminin avec Elizabeth Maler cliquez ici

2019 : Il suffisait d’y penser, Elizabeth Maler l’a fait 

Si nous devions créer une société à chaque fois qu’on écrit un roman, il y en aurait beaucoup moins dans les rayons et les bibliothèques.

Elizabeth Maler

Sur le principe des droits d’auteur pour les écrivains, les auteurs, compositeurs etc, les créateurs de jeux vidéo sont des artistes-auteurs. Abiding Bridge les rémunère sous forme de droits d’auteurs. Mais la petite maison va encore plus loin, vous allez le voir !

" 50% des jeux que nous accompagnons sont soit développés par des personnes dites marginalisées, qui souffrent habituellement de discriminations, ou sont des jeux qui ont un impact social, qui font réfléchir sur des sujets de société " Elizabeth Maler.

Les sujets de société, ceux qui font réfléchir, l’éducation, Elizabeth aimait déjà cela à 10 ans. Enfant, elle jouait sur l’ordinateur de ses parents. "Ce que j’aimais vraiment c’est cette forme différente de l’apprentissage, où on peut interagir".

Abiding Bridge est donc une maison d’édition de jeux vidéo, pour accompagner des œuvres multimédias. Car c’est bel et bien d’un accompagnement complet qu’il s’agit ! La petite entreprise s’adapte aux souhaits de chaucun-e. (Et à la spécificité de chaque projet) Autre chose très importante, chaque créateur –trice, garde sa liberté créative.

Alors que fait Elizabeth (et son équipe) avec Abiding Bridge ?

Vous allez voir, la liste est longue ! Avec l’artiste (ou les artistes) il y a beaucoup d’écoute, d’échanges, afin de définir les besoins, de trouver des partenaires, et puis à moment créer un jeu vidéo c’est bien, mais il faut aussi le commercialiser, en parler, le faire connaître…Et la paperasse ? L’accompagnement va de l’aide à prendre le statut officiel d’artiste-créateur, à la réalisation de toutes les démarches administratives. Enfin, puisque développer un jeu vidéo peut coûter très cher, Elizabeth et son équipe aident les artistes dans toutes les différentes démarches possibles (fonds publics, campagne de financement participatif etc.)

Sur le site internet d’Abiding Bridge il y a également des formations en ligne (à prix libre) disponibles grâce au serveur discord de la société, mais aussi une communauté d’entraide, et pour que ce serveur discord soit toujours dans la bienveillance, une charte a été écrite à quatre mains, avec Sélène une amie d’Elizabeth (qui faisait aussi partie de l’aventure A Normal Lost Phone), je vous invite à la découvrir ici.

Ce sont aussi de belles histoires qui s’écrivent grâce à Elizabeth Maler

L’une d’entre elles a attiré mon attention, celle de Damien, qui habite dans un village à côté d’Orléans. Âgé de 40 ans, il est menuisier de métier. Cela fait 20 ans qu’il passe tout son temps libre à se former sur la création d’un jeu vidéo. Complètement autodidacte, il a passé des heures et des heures à lire, chercher sur internet, tous les contenus possibles sur : comment faire un jeu vidéo ?

Damien n’a pas envie de changer de vie, de quitter son métier qu’il aime, alors il a négocié avec son employeur pour réduire son temps de travail. Depuis 4 ans, il travaille donc 4 jours par semaine et passe deux jours sur la conception de son jeu vidéo Station9. Abiding Bridge est aujourd’hui à ses côtés et c’est rassurant de voir qu’un passionné peut réussir à réaliser ses rêves grâce à une telle structure !

Pour aller encore plus loin puisque le secteur est très porteur, Abiding Bridge est en pleine levée de fonds et recherche des investisseurs. L’objectif est de continuer à développer la structure qui existe depuis 4 ans et qui a généré un chiffre d’affaires de plus d’un million. Avis aux amateurs qui partagent les mêmes valeurs et qui pourront les aider à écrire d’autres belles histoires! 

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité