Tourcoing : Gérald Darmanin, tout juste élu maire de Tourcoing, devrait finalement rester ministre

Gérald Darmanin a été élu maire de Tourcoing ce matin. / © HT
Gérald Darmanin a été élu maire de Tourcoing ce matin. / © HT

Gérald Darmanin vient d'être élu maire de Tourcoing ce samedi matin lors du premier conseil municipal depuis les élections du 15 mars. Le proche d'Emmanuel Macron restera aussi ministre de l'Action et des Comptes publics, cumulant ainsi les mandats. 

Par CDB

Des chaises espacées et presque pas de masques sur les visages, les élus municipaux de Tourcoing se sont réunis ce samedi matin pour leur premier conseil - a huis clos mais retransmis en ligne - depuis les élections du 15 mars dernier. 
 

 
La liste de Gérald Darmanin, ministre de l'Action et des Comptes publics, remportait alors 60,9% des voix, permettant la constitution du conseil municipal sans second tour. Coronavirus oblige, c'est seulement aujourd'hui que l'ancien maire de la ville de 2014 à 2017 a retrouvé son fauteuil, avec 46 voix sur les 53 élus présents. 
 

L'élection en elle-même n'a rien de bien différent de celles qui auront lieu dans des dizaines de milliers de communes en France aujourd'hui. Pourtant, elle soulève des enjeux assez inédits : le cumul des fonctions de maire et de ministre. 
 
Gérald Darmanin (troisième rang à droite), a été élu avec 46 voix sur 53. Il y a eu 3 bulletins nuls, 2 pour le rassemblement national et 2 pour Europe Ecologie les Verts. / © HT
Gérald Darmanin (troisième rang à droite), a été élu avec 46 voix sur 53. Il y a eu 3 bulletins nuls, 2 pour le rassemblement national et 2 pour Europe Ecologie les Verts. / © HT


Une posture délicate pour le candidat Darmanin, finalement tranchée par le président Macron 


Cette possible double casquette avait beaucoup fait parler avant l'élection. Gérald Darmanin, candidat à la mairie de Tourcoing, avait lui-même du mal à exprimer son choix s'il était finalement élu à la mairie nordiste. "Je ne présume pas du choix des électeurs et je ne présume pas non plus du choix du président de la République", se défendait-il en février dernier. 
 

Une règle non écrite en vigueur depuis 1997 veut en effet d'une personne ne puisse pas cumuler un mandat exécutif local et national. C'est finalement Emmanuel Macron qui a tranché hier, autorisant Gérald Darmanin à exercer les deux fonctions, jusqu'à un possible remaniement. La décision doit être officialisée dimanche selon Franceinfo
 
Le conseil de ce matin a eu lieu a huis clos. Le port du masque était seulement recommandé. / © HT
Le conseil de ce matin a eu lieu a huis clos. Le port du masque était seulement recommandé. / © HT

Pourtant, lorsque que le Tourquennois quitte son poste en 2017, c'est bien pour répondre aux exigences ministérielles. Il vient d'être nommé au budget et obtempère lorsque Edouard Philippe affirme : "Lorsqu’on est ministre, on ne peut pas cumuler avec la tête d’un exécutif."
 

Des réactions amères dans l'opposition 


En fin de conseil, plusieurs conseillers ont exprimé leur désaccord avec le choix du maire. "Félicitations pour votre élection Monsieur le maire, ou plutôt Monsieur le ministre maire", a d'abord taclé Rémi Meurin, élu du rassemblement national, en préambule d'une courte intervention invitant les Tourquennois à prendre contact avec le groupe l'opposition. 

"Tourcoing a besoin d'un maire à plein temps", a renchérit Franck Talpaert du collectif Ambition commune. 

Gérald Darmanin a répondu à ses prises de parole en affirmant "Je vous entends. Le conseil municipal sera, comme durant les six dernières années, un lieu où la politique nationale n'aura pas sa place." 


Un double emploi du temps et une indémnité de maire versée à la SPA

 
"Je reverserai l'indemnité de maire (...) à la société protectrice des animaux"

Maintenant que Gérald Darmanin est, en même temps, ministre de l'Action et des Comptes Publics et maire d'une ville de 96 000 habitants, il devra s'organiser pour faire co-habiter les deux fonctions dans son emploi du temps. Une organisation qui semble compliquée et sur laquelle le Tourquennois devra certainement s'expliquer dans les prochains jours.
 


Côté salaire, Gérald Darmanin a annoncé ce matin en conseil municipal qu'il reversera son indémnité de maire à la SPA tant qu'il sera ministre. Il s'était déjà engagé en faveur des animaux en posant avec une perruche pour inciter à l'adoption d'animaux en 2018.



 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus