Un professeur de musique du Nord fait des millions de vues sur TikTok avec ses élèves choristes

Le cours de Tim Storme, enseignant d'éducation musicale au collège Saint-Joseph de Wattrelos fait le buzz à juste titre. Empathique, bienveillant, notre chanteur de professeur pratique, selon nous, l'art de la maïeutique. En tout cas, il chante, et fait chanter joies et peines adolescentes faisant s'affirmer et grandir ses élèves. Par quel mécanisme ? Éléments de réponse.

À voir le travail réalisé en classe, les vidéos postées sur les réseaux sociaux, difficile de ne pas échapper à une forte émotion comme celles exprimées dans des commentaires souvent unanimes et dithyrambiques sur internet. 

Tim Storme travaille avec des collégiens, des ados, qui vivent un moment de leur vie pas simple, psychologiquement et physiologiquement. Son but : travailler la confiance en soi. Son moyen : la musique. Sa méthode : un collectif bienveillant.

"Mon objectif principal, c'est qu'ils apprennent à avoir confiance en eux, qu'ils se lâchent totalement pendant mes cours. Ce n'est surtout pas de les traumatiser. Je sais que les cours de musique peuvent être difficiles au collège, car ils doivent chanter devant tout le monde. Mais j'essaie de mettre les choses en place pour qu'ils soient le plus possible en confiance, qu'ils aient le moins de stress et le plus de plaisir possible", explique l'intéressé.

La chorale très attendue du mardi

L'expression de la réussite de ce projet, c'est la chorale mise en place chaque mardi avec des élèves de plusieurs classes. Là, les élèves ont depuis longtemps passé le cap de chanter devant les autres. Non seulement ils le font avec enthousiasme, mais ils sont aussi filmés (avec des millions de vues sur Tik Tok) et accueillent désormais les médias qui s'intéressent au phénomène.

@timstormeoff Vraiment, là ils sont trop forts... #pourtoi #prof #college #voissurtonchemin ♬ son original - timstorme

RTL2, La Voix du Nord, France Inter, France Bleu Nord, Les Maternelles sur France 2 ou d'autres médias... L'engouement est vraiment conséquent.

Et les élèves de cette chorale, comme Lizéa ou Valentine, se prêtent volontiers au jeu des questions - réponses des journalistes. Pour elles, l'état d'esprit "jeune" et "à l'écoute" du professeur font beaucoup dans l'intérêt que développent les élèves pour le cours de musique. "Ses choix musicaux sont super sympas et pour ma part, je m'exprime davantage, je suis moins timide", assure Lizéa qui chante sur cette vidéo

Alors certes, dans les autres classes, la confiance réciproque, l'aisance, l'intention de chanter sont parfois moins développées, mais le travail est tout aussi important pour Tim Storme qui se met en quatre pour qu'il n'y ait "pas de jugement" même s'il sait bien qu'"il y a des classes avec lesquelles, c'est plus difficile".

Mais il y a fort à parier que notre professeur arrive toujours à quelque chose. "Oui, ces cours pourront servir à ceux qui deviendront musiciens, mais, remarque l'enseignant, tous ne seront pas musiciens", alors autant que cela serve humainement...

Psychologue et mélomane

À la demande d'un autre collège, via les réseaux sociaux, une chanson sur le harcèlement a été composée par Tim. "Je pense que les paroles leur parlent. Tout le monde a été confronté à une forme de harcèlement, soit personnellement, soit via un ami. Pas plus aujourd'hui que quand j'étais au collège, cela a toujours été présent. Je pense que les élèves qui font cela ne sont pas conscients du mal qu'ils font."

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Tim Storme (@timstorme)

Originaire de Lille, c'est après un master en neuropsychologie que Tim reprend la musique (1), chante et joue (à la guitare) ses compositions avec son groupe sous son propre nom. Par la suite, il remplacera sa sœur Marion au collège Saint-Joseph de Wattrelos et commencera son travail mêlant (sans doute) psychologie et (assurément) musique. "Je ne savais pas si j'allais aimer, mais finalement... J'ai adoré !", conclut l'intéressé. 

(1) Le papa de Tim est mélomane depuis toujours. Une passion qu'il partage avec ses 4 enfants.