Une citerne d'eau pour les réfugiés "polluée intentionnellement" à Loon-Plage, une plainte a été déposée

Les associations Roots et Utopia 56 affirment que la réserve d'eau a été polluée intentionnellement. Une plainte a été déposée en début d'après-midi, mardi 20 juin 2024, à la gendarmerie de Bourbourg (Nord), selon nos informations.

C'est par un message posté sur X qu'Utopia 56 a alerté sur la présence d'un "liquide chimique mélangé à l'eau destinée" aux centaines de personnes sans-abri et migrantes qui survivent dans les campements de Loon-Plage (Nord). 

Echantillons prélevés

Utilisée pour boire, cuisiner et se laver, l'eau de la citerne est apparue de couleur bleue vive en sortant du robinet, inquiétant une militante de l'association Roots qui a pris des photographies et une vidéo, vendredi 14 juin 2024. 

Authentifiées comme vraies par le service des Révélateurs de FranceInfo, la vidéo et les photos montrent effectivement une eau bleue très colorée.

durée de la vidéo : 00h00mn16s
La vidéo authentifiée par les Révélateurs de FranceInfo. ©Roots

On ne sait pas encore qualifier le liquide ajouté mais des échantillons ont été récupérés pour analyse. Selon nos informations, recueillies auprès des associations Roots et Utopia56, aucune personne n'aurait bu de cette eau, notamment en raison de sa couleur. La citerne, après prélèvements d'échantillons, a été vidée.

Plainte déposée

Une pré-plainte a été déposée en ligne, la plainte a été finalisée, selon nos informations, mardi 20 juin après-midi à 14h00 à la gendarmerie de Bourbourg.

Là, c'était un liquide bleu donc les gars ne l'ont pas bu mais cela aurait été incolore et un poison (...), cela aurait pu être dramatique.

Claire Millot, association Salam

"Là, c'était un liquide bleu donc les gars ne l'ont pas bu mais cela aurait été incolore et un poison, même un poison pas très violent qui donne juste mal au ventre, dans les conditions sanitaires dans lesquelles ils vivent, cela aurait pu être dramatique", s'alarme Claire Millot, de l'association Salam, qui craint la multiplication de ce type de faits à l'avenir.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Hauts-de-France
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité