Coupe de France de football : "On part de très très loin", le VAFC prépare sa demi-finale face à l'OL

Le 2 avril 2024, le club de Valenciennes rencontrera l'OL. Une division d’écart les sépare, mais le VAFC et ses supporters espèrent sortir victorieux de ce "match de l'année", qui permettrait aux Rouge et Blanc de revenir la tête haute après une saison de championnat catastrophique : l'équipe occupe toujours la dernière place en Ligue 2.

Les joueurs du Valenciennes FC (VAFC) sont en ébullition ce 20 mars 2024, pour leur dernier entraînement de la saison ouvert au public. Bientôt, les Rouge et Blanc rentreront dans une période de huis clos.

Objectif : ne pas créer de distractions pour cette équipe composée en grande partie de jeunes recrues, qui doit se concentrer pour appréhender leur match du 2 avril prochain. Car dans moins de quinze jours, le VAFC affrontera l'Olympique lyonnais (OL) en demi-finale de la Coupe de France.

Une demi-finale compliquée

Une rencontre avec un enjeu de taille pour le club valenciennois, qui a vécu une saison noire, ternie par de mauvais résultats en championnat. Reléguée en dernière position du classement de Ligue 2, l'équipe espère pouvoir compter sur une victoire face à Lyon pour redorer son blason, même si les joueurs et leur staff sont bien conscients de l'écart qui les sépare des Lyonnais.

On sait que ce sera un match très compliqué, nous, on part de très très loin face à cette équipe lyonnaise. On essaie de mettre tous les avantages de notre côté pour pouvoir exister pendant ce match.

Ahmed Kantari, entraîneur du VAFC

"On sait que ce sera un match très compliqué, nous, on part de très très loin face à cette équipe lyonnaise. On essaie de mettre tous les avantages de notre côté pour pouvoir exister pendant ce match", projette Ahmed Kantari, entraîneur du VAFC. "C'est sûr que c'est le match de l'année, sur les matchs qu'il nous reste c'est celui-là qui va être le plus excitant à jouer parce que derrière c'est l'autoroute pour arriver en finale."

Objectif Pierre Mauroy

Surtout, en cas de victoire, les Rouge et Blanc - dernier club nordiste en lice dans cette compétition - auront l'opportunité de jouer presque à domicile : cette année, la finale de la Coupe de France se déroulera au stade Pierre Mauroy de Villeneuve-d'Ascq. Une perspective qui fait vibrer les quelques supporters encore présents, venus assister à l'entraînement.

► À lire aussi : "L'envie, on l'avait". Le stade Pierre Mauroy a été choisi pour accueillir la finale de la Coupe de France

"On va pas faire des miracles malheureusement mais on espère qu'ils vont gagner", admet Céline, supportrice du VAFC depuis toujours. "Les tirages au sort n'ont pas joué en notre faveur mais on espère vraiment un déclic de leur part et qu'ils gagnent, qu'on puisse tous aller à Lille." Une participation à la demi-finale qui ferait office de bouffée d'oxygène pour les supporters, après le chaos de la saison qui s'achève.

Pour Thierry, également supporter valenciennois, le principal ces prochaines semaines sera de "ne pas être ridicule, de continuer à faire les matchs, même si les résultats ne sont pas là."

Ne pas oublier la Ligue 2

Mais avant cela, le VAFC devra franchir un autre obstacle : la rencontre face à Saint-Etienne le 30 mars prochain. Une nouvelle tentative pour Valenciennes de gagner des points et d'éviter la relégation en Nationale 1 l'année prochaine. "Cette perspective de la Coupe est un objectif pour les joueurs, qui leur permet de rester sérieux et de garder le cap, mais pour l'instant on est sur le match de Saint-Etienne. La pression de la Coupe aura le temps de venir après", déclare Ahmed Kantari à l'issue de l'entraînement ce mercredi.

Déjà ce jeudi 21 mars, Valenciennes rencontrait le club de Bruges, équipe comparable à Lyon, pour un match amical qui s'est finalement soldé d'une défaite pour les Français (1-0). L'opération demi-finale est lancée, advienne que pourra.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité