Des résidents d'un EHPAD pédalent pendant le Tour de France

Depuis le début du Tour de France, les résidents d'un EHPAD du Valenciennois pédalent eux aussi. Objectif : faire autant de kilomètres que les coureurs professionnels et surtout, prendre du bon temps tous ensemble.

"Allez Nicole, allez Nicole", dans cet EHPAD d'Aulnoy-Lez-Valenciennes, Nicole est acclamée comme une véritable star... et pour cause, la résidente pédale en même temps que Vingegaard ou encore Pogacar, les coureurs cyclistes du Tour de France.

C'est un défi fou que se sont lancé ces personnes âgées et leur animatrice, une fois de plus. "L’année dernière, on pensait faire 10% de la distance totale du Tour de France et au final en une semaine le challenge était rempli" sourit Marine Brossart, non sans fierté. Alors cette année, rebelote, avec l'objectif de faire encore mieux. 

Daniel, bien installé sur son deux-roues, regarde le téléviseur et plaisante : "je trouve qu’ils sont quand même plus performants que moi". Ce résident de 78 ans, qui était déjà "livreur à bicyclette" plus jeune, assure s'entraîner un peu tous les jours. "C'est agréable, je le fais pour être bien, je fais attention" assure-t-il. 

Ça permet de faire un peu d’exercice parce qu'ici, malheureusement, on n'en fait pas beaucoup.

Michel Varlet, résident

Et Guillaume Boose, le kinésithérapeute, veille à la santé de ses courageux patients. Cette initiative de la maison de retraite, il n'y voit que des avantages : "ça leur permet de rester en forme, de travailler leurs fonctions motrices et cognitives". Et ce n'est pas Michel qui dira le contraire. Lui aussi se compare, avec ironie, aux sportifs de haut niveau du petit écran : "c’est vrai qu’on aimerait bien en faire autant mais on fait ce qu’on peut". 

Un moment de partage 

Un défi qui permet aussi d'échanger, de vivre un moment convivial même si on ne chevauche pas le vélo. Daniel se réjouit de retrouver "des gens qui ne bougeaient pas, qui étaient amorphes", venus les soutenir. L'animatrice ajoute : "ça leur permet aussi d'être tous ensemble, de ne pas être isolés dans leur chambre".

Entre chaque étape, ravitaillement oblige, Jacqueline s'en occupe. Autour des quelques tables disposées, on discute et on chahute. "Multiplier les sujets d’intérêt, questionner, réactiver les souvenirs antérieurs, susciter des émotions, tout ça c’est très stimulant" assure le kinésithérapeute. Il conclut, avec le sourire, "ça met de la vie". 

Depuis le début du Tour de France, les résidents ont déjà parcouru plus de 2000 kilomètres. "C'est bien, on continue!" encourage Marine Brossart. Les vélos et autres équipements sportifs resteront dans la salle commune... en attendant l'édition 2024.