• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Lille : le jour où Jérémie Janot a retrouvé son père au stade Grimonprez-Jooris

Jérémie Janot a appris juste après une défaite contre le LOSC l'existence de ses demi-soeurs / © Thierry Zoccolan / AFP
Jérémie Janot a appris juste après une défaite contre le LOSC l'existence de ses demi-soeurs / © Thierry Zoccolan / AFP

Né à Valenciennes, l’ancien gardien de Saint-Etienne, Jérémie Janot publie ce mercredi son autobiographie « Sans Filet ». Il revient sur le moment où il a appris qu’il avait des demi-sœurs, en retrouvant son père juste avant un match contre le LOSC au stade Grimonprez-Jooris.
 

Par F3 Nord

L’ancien gardien de but de Saint-Etienne, Jérémie Janot, sort ce mercredi son autobiographieSans Filet, aux éditions Marabout. Né à Valenciennes, il y raconte avec le journaliste Julien Gourbeyre ses seize années avec les Verts. Parmi ses souvenirs, un moment fort le ramène à Lille, à l’ancien stade Grimonprez-Jooris. En janvier 2001, il revient dans le Nord pour affronter les Dogues.

« Alors que je m’apprête à jouer contre Lille avec les Verts, j’entends quelqu’un hurler mon nom derrière le but. Je me retourne et je vois mon père biologique que je n’avais pas croisé depuis des années », raconte Janot dans une interview au Parisien.

Son père lui donne rendez-vous en fin de match pour lui annoncer une nouvelle importante. L’esprit ailleurs, le gardien de but rate son match. Le LOSC écrase Saint-Etienne (4-1), avec un doublé de Dagui Bakari. Dans les cages stéphanoises, Janot est impuissant sur les quatre buts. Mais il va vite oublier le match après avoir revu son père.
 
2001 : Lille bat Saint-Etienne (4-1)
 

Deux demi-soeurs rugbywomen professionnelles


« Il m’annonce qu’il a refait sa vie et que j’ai deux demi-sœurs d’une dizaine d’années », se souvient le gardien stéphanois. Gina et Laura Di Murzio n’ont pas encore dix ans et connaissent déjà l’identité de leur demi-frère. Elles l’ont découvert à la télévision.

« Un jour, mon père biologique leur a demandé de regarder un match de Coupe de la Ligue, Sainté-Auxerre à la télé. Au bout d’un moment, il y a eu un gros plan sur mon visage et mon père leur a dit : "Voici votre frère". Vu la ressemblance physique, elles ont compris que ce n’était pas une blague », explique Janot.
 


Ses demi-sœurs sont également sportives de haut niveau. Gina est troisième-ligne au Lille Métropole Rugby Club Villenevois (LMRCV) et sa sœur Laura y est demi-d ’ouverture. Ensemble, les jumelles ont participé au titre de champion de France du LMRCV en 2016. « Le sport de haut niveau ça doit être dans les gênes. J’ai souvent fait le fou sur un terrain mais cette histoire-là est la plus folle de ma vie », conclut Janot. Le gardien valenciennois a pris sa retraite en 2013 après avoir disputé plus de 350 matchs en Ligue 1et Ligue 2.

« Sans Filet », Jérémie Janot et Julien Gourbeyre, aux éditions Marabout (224 pages)


 

Sur le même sujet

Procès Karmel à Laon

Les + Lus