Les Valenciennois doivent-ils s'inquiéter des caméras de vidéosurveillance offertes par l'entreprise chinoise Huawei ?

© MAXPPP
© MAXPPP

Le documentaire "Qui a peur de Huawei", diffusé ce mardi soir sur France 5, expose les pratiques du géant chinois, 

Par Q.V avec Simond Colaone

Sur internet, il y a un adage qui dit : "Si c'est gratuit, c'est que vous êtes le produit." S'il se vérifie, les Valenciennois pourraient s'inquiéter de la convention, signée il y a trois ans par la ville de Valenciennes, pour équiper la ville en vidéosurveillance.

241 caméras parsèment aujourd'hui la ville nordiste, et le nombre devrait monter à 323. Mais le documentaire "Qui a peur de Huawei, diffusé ce mardi soir à 20H50 sur France 5 (et que l'on peut visionner en ligne à cette adresse) alerte sur les pratiques du géant chinois.
 

Car Huawei a grâcieusement offert ces caméras dans l'intention d'établir en France son tout premier laboratoire "safe city". Avec une technologie qui, en Chine, permet de contrôler la populatoin : la reconnaissance faciale repère notamment les comportements suspects, ou les infractions comme le non-port de la ceinture.
 
ASKIP : à Valenciennes, Huawei vous surveille

Officiellement, rien de tout cela n'est mis en œuvre à Valenciennes, et le maire Laurent Degallaix a assuré à La Voix du Nord que "les caméras Huaweï sont efficaces et respectent toute la réglementation".

Pourtant, l'entreprise chinoise fait régulièrement l'objet de critiques pour sa proximité avec le régime de Xi Jinping. Huawei assure dans le documentaire de France 5 qu'elle n'a pas accès à ces données, mais on peut s'interroger sur la contrepartie d'un tel don, clés en main, à une ville de la taille de Valenciennes.
 

Sur le même sujet

Les + Lus