• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

VIDÉO. Raismes : le maire suspend le ramassage des déchets sauvages pour exprimer son ras-le-bol

Les collectes habituelles sont évidemment maintenues.

Par Q.V avec Ali Benbournane

Pendant vingt jours, il n'y a plus personne pour ramasser les dépôts sauvages d'ordures à Raismes, près de Valenciennes. C'est le moyen trouvé par le maire communiste Aymeric Robin pour faire comprendre à ses administrés que trop, c'est trop.

Les dépôts d'ordures sauvages, en ville comme au bord des routes, "c'est tout à fait récurrent, c'est toutes les semaines depuis plusieurs mois, voire plusieurs années" déplore Jean-Claude Bargibant, directeur du service cadre de vie à la mairie de Raismes.
 
Raismes : excédé par les dépôts d'ordures sauvages, le maire suspend leur ramassage
Jean-Claude Bargibant, Directeur du service cadre de vie à la mairie de Raismes ; Aymeric Robin, Maire front de gauche de Raismes - France 3 Nord-Pas-de-Calais - Reportage d'Ali Benbournane et Bertrand Théry. 

L'opération "Ras-le-Bol des déchets sauvages" a démarré samedi et se poursuivra jusqu'au 24 novembre. Sur le site de la ville, le maire "appelle chacun à faire remonter tout dépôt sauvage pour que la Ville puisse retrouver les auteurs."

 

Si ça doit passer par la sanction, ça passera par la sanction

 

"Si l'éducation à la gestion de ces déchets n'est pas suffisante, oui, on passera à la répression parce qu'à un moment c'est le porte-monnaie qui va peut-être contraindre ou faire comprendre les enjeux" laisse entendre Aymeric Robin. "C'est pas pour embêter le monde, c'est parce qu'on a le droit de vivre dans un environnement propre, agréable à vivre et si ça doit passer par la sanction, ça passera par la sanction."
 

Surtout, l'opération se terminera le 23 novembre par l'exposition sur la place publique de tous les déchets récupérés. Une façon de rendre visible l'incivilité de certains habitants.

L'année dernière, 72 tonnes ont ainsi été ramassées, pour un coût total de 72 000 euros à la charge de la commune.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les postiers de Saint-Quentin en grève

Les + Lus