VIDEO. Coronavirus : à Sainghin-en-Weppes, les forains installent la ducasse, la mairie s'y oppose

Si les premières ducasses ont repris le week-end dernier, certains restent encore hostiles à organiser ces rassemblements propulaires. À Sainghin-en-Weppes, une dizaine de manèges sont arrivés mais il leur est finalement interdit de s’installer. Un bras de fer est engagé. 
 
La foire de Sainghin-en-Weppes devait se dérouler du 27 au 30 juin. Le maire préfère l'annuler en raison de la crise sanitaire.
La foire de Sainghin-en-Weppes devait se dérouler du 27 au 30 juin. Le maire préfère l'annuler en raison de la crise sanitaire.

Le bras de fer se poursuit dans la commune de Sainghin-en-Weppes entre le maire et une dizaine de forains déterminés à installer leurs manèges pour la traditionnelle Ducasse. Elle devait se dérouler du 27 au 30 juin mais le maire préfère l'annuler en raison de la crise sanitaire. Malgré ce refus, les forains ont installé leurs manèges. 

Les forains en colère à Sainghin-en-Weppes. Un reportage de Laura Lévy, Emmanuel Quinart et Amandine Maquet

“J’invite mes collègues à s’installer sans autorisation.” Ils monteront leurs manèges un point c’est tout. Et ce malgré le veto de la municipalité. Venu à la rescousse de ses collègues forains, le président de la Fédération des forains de France Nicolas Lemay n’a rien pu faire. Le maire de Sainghin-en-Weppes ne veut pas de la Ducasse. 

Une tradition depuis 50 ans dans la commune

Pour Nicolas Lemay, le crise sanitaire "n'est qu'un prétexte. Moi je veux bien tout entendre mais il y a la réalité de la vie économique et nos collègues sont de très grands professionnels. Ils sauront accueillir les enfants de Sainghin-en-Weppes dans les meilleures conditions sanitaires”.

La foire aux manèges d’été demeure une grande tradition dans la commune depuis 50 ans, mais l’élu refuse de prendre le moindre risque malgré le combat engagé, le blocage sur le rond-point mardi et le passage d'un huissier mercredi : “Tant qu’il n’y aura pas de risque zéro, il y aura toujours une inquiétude. Il faut qu’on prenne tous, collectivement, notre part de responsabilité. Aujourd’hui, autoriser ce genre de manifestation me paraît beaucoup trop risqué et beaucoup trop tôt dans une échéance de déconfinement”, avance Matthieu Corbillon, le maire sans étiquette. 

La ducasse s'installe à Sainghin en Weppe. Un reportage de Narjis Elasraoui, Marie-Noëlle Grimaldi et Marie-Elisabeth Masson

Des riverains se sont joints à la lutte : "On veut la Ducasse ! Je ne comprends pas pourquoi les cinémas, les restaurants... tout ça c'est ouvert, et pourquoi on ne peut pas avoir la ducasse, qui est justement à l'extérieur", se demande une habituée. 

"On veut juste gagner notre vie, travailler" 

Une décision jugée injuste par les forains, d’autant que d’autres villes ont donné leur accord et que leur secteur, comme beaucoup est frappée de plein fouet par l’épidémie de coronavirus : “ça fait six mois qu’on n’a pas de rentrée d’argent, déplore le forain James Aelters. Là, c’est la première foire qu’on peut ressortir, donc il faut absolument qu’on fasse la foire de Sainghin pour pouvoir payer nos charges. On ne veut pas la guerre. On veut juste gagner notre vie, travailler". 

La fête forraine aura-t-elle lieu malgré tout ? La bataille n’est pas finie. Le maire a promis d’entamer une procédure en référé pour réclamer l’expulsion des forains. Il leur propose de revenir après l'été, "lorsque l'épidémie sera derrière nous" et leur offre une occupation gratuite et plus longue pour la seconde Ducasse. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
déconfinement société politique