• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

VIDÉO. Cysoing : le vide-maison, cette autre manière de chiner et de brocanter

© France 3
© France 3

Depuis plus d'un an, est arrivé en France le phénomène des vide-maisons, ces brocantes à domicile souvent organisées pour déstocker des biens hérités. 

Par AB / LM / TM

Après les vide-greniers, les vide-maisons ! Le phénomène se développe de plus en plus et satisfait vendeurs et acheteurs. Plutôt que d'attendre une brocante pour sortir et étaler les objets dont on souhaite se débarasser, il peut être bien plus simple de les laisser là où ils ont vécu, à la maison, et d'attendre les acheteurs potentiels venir à eux.

Ce sont des brocantes à domicile, parfois teintées d'émotion, ces vide-maisons étant souvent organisés par des héritiers, qui se séparent du mobilier et des objets de proches disparus. "Il faut rentrer dans l'intimité des gens et ne pas trop avoir peur, parce qu'en quelque sorte vous perturbez un peu la vie des gens", nous dit un acheteur qui s'est rendu dans un vide-maison organisé durant le week-end de Pentecôte à Cysoing (Nord).
 
Cysoing : le vide-maison, cette autre manière de chiner et de brocanter


Déclaration en mairie obligatoire


"Il y a des choses qui partent, et on est surpris de voir certaines personnes intéressées par des choses dont nous n'avons aucune intention de les avoir chez nous !, s'étonne le vendeur de Cysoing. C'est aussi l'âme de la maison, et de mes parents qui sont bien connus... Et les gens viennent acheter des choses parce qu'ils les connaissaient".

La pratique du vide-maison est libre, à une seule condition : la déclarer en mairie.

Plusieurs sites internet recensent les vide-maisons programmés par régions : vide-maisons.org ou encore vide.maison.

 

Sur le même sujet

Périnne Diot, interprète Français - langue des signes française

Les + Lus