VIDÉO. Valérie Bonneton et Dany Boon, duo nordiste gagnant au théâtre comme au cinéma

Les comédiens nordistes Valérie Bonneton et Dany Boon. / © MAXPPP
Les comédiens nordistes Valérie Bonneton et Dany Boon. / © MAXPPP

Dix ans après le "Dîner de cons", l'humoriste armentiérois Dany Boon est de retour au théâtre avec "Huit euros de l'heure", pièce alambiquée sur la charité facile, sauvée par le duo gagnant qu'il forme avec sa complice au cinéma, Valérie Bonneton, originaire d'Aniche près de Douai.

Par AFP

Auteur prolixe et Molière de la meilleure pièce comique pour "Cochons d'Inde" (2009), Sébastien Thiéry s'est inspiré d'un fait réel, un soir en regagnant son domicile : un SDF s'était installé près de la porte de son immeuble. "J'ai détourné le regard... Ma femme n'a pas eu la même attitude et a proposé à cet inconnu une couverture et un thé. L'idée de la pièce est née ce jour-là, parce que j'ai eu honte", raconte-t-il dans les notes de production.  "Quand on veut faire rire, je crois qu'on écrit toujours à partir de ses névroses, de ses colères et de ses indignations", confie le dramaturge.

A l'affiche du Théâtre Antoine, Valérie Bonneton et Dany Boon qui ont enchaîné les succès sur grand écran ces dernières années avec "Supercondriaque" ou récemment "La Ch'tite famille", forment un couple de bobos particulièrement odieux avec leur femme de ménage, Rosa.
 
© DR
© DR


Tonalité sociale


Un beau jour, Laurence et Jacques, qui habitent un magnifique loft des beaux quartiers, découvrent qu'ils sont confrontés aux mêmes soucis que leur employée : quand Rosa se casse un ongle, saigne du nez ou a des problèmes d'argent, il leur arrive exactement la même chose.

Paniqués, le couple tente désespérément de détourner le mauvais sort en faisant tout, jusqu'à l'absurde, pour améliorer les conditions de vie de la femme de ménage, espérant la sauver des catastrophes qui la guettent. "Ils se décident à faire le bien malgré eux, pour se sauver eux-mêmes en devenant généreux par égoïsme. Peut-être qu'au fond, aider les autres c'est s'aider soi-même...", observe Sébastien Thiéry. 
 
Dany Boon : retour sur les planches

Malgré une tonalité sociale qui pousse le spectateur à l'introspection, "Huit euros de l'heure" se veut avant tout une comédie avec tous les ressorts du boulevard : le jeu de Valérie Bonneton et Dany Boon fait oublier le cheminement confus de la pièce.



 

Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

toute l'actu théâtre

La pêche électrique en question

Les + Lus