Féminicide : une marche blanche à Villeneuve d’Ascq en mémoire d’Hélana, 19 ans, tuée par son petit ami

Publié le Mis à jour le
Écrit par Martin Vanlaton .

Ce dimanche 27 novembre, proches et anonymes ont marché à Villeneuve d'Ascq, commune où résidait Hélana. La jeune femme de 19 ans a été mortellement poignardée par son petit ami le 9 novembre dernier.

14 heures, dimanche 27 novembre, parvis de l’hôtel de ville de Villeneuve d’Ascq. La pluie tombe mais cela n’a pas dissuadé les proches, la famille d’Hélana et de nombreux anonymes de se rassembler pour lui rendre un dernier hommage. 300 personnes étaient présentes.

Certains d’entre eux portent des tee-shirts blancs, sobres, avec une photo de la jeune femme de 19 ans tuée par son petit ami. Un drame qui s’est produit le 9 novembre dernier dans la soirée, à Ronchin (Nord).

"Je n'ai pas les mots"

Dans la foule, Sébastien, proche du papa de la victime. L’émotion est vive, il a du mal à s’exprimer. "Je suis là pour la famille. C’est compliqué de vivre ça… je n’ai vraiment pas les mots".

Non loin de là, Johnny. "Je suis là pour rendre hommage à cette jeune fille. Il y a de plus en plus de féminicides, ça fait peur, on se demande où est-ce qu’on va… Il ne connaissait pas la victime, ni sa famille, mais est venu spontanément. Je vois qu’il y a du monde, ça fait du bien, ça fait plaisir".

La marche blanche s’est élancée dans les rues de Villeneuve d’Ascq, en direction du domicile de la jeune fille tuée 18 jours plus tôt.

Tuée par son petit ami le 9 novembre à Ronchin

Mercredi 9 novembre, Hélana s’était rendue chez lui quelques heures plus tôt après avoir prévenu son père. Celui-ci, inquiet de ne pas avoir de nouvelles, avait tenté de l’appeler. Le petit ami d’Hélana, âgé de 23 ans, avait fini par décrocher, avant de répondre : "elle est morte, j’ai tué ta fille".

Rapidement dépêchés sur place, pompiers et secours ont découvert le jeune homme maculé de sang. Hélana avait été mortellement poignardée à plusieurs reprises.

On dit toujours que ça n’arrive que chez les autres. Ce mercredi 9 novembre, les autres c’était nous.

La tante d'Hélana, dimanche 27 novembre 2022

Devant l’immeuble, la tante de la jeune femme a tenu à lire un court texte, poignant. "Hélana, ma nièce, voilà déjà 18 jours que tu nous a quittés. Jamais nous n’aurions pu imaginer être rassemblés aujourd’hui pour vivre une telle souffrance et un si grand chagrin. Avant d’ajouter. On dit toujours que ça n’arrive que chez les autres. Ce mercredi 9 novembre, les autres c’était nous".

Dans la foule rassemblée, Gérard Caudron le maire de Villeneuve d’Ascq était présent, discret. "C’est un citoyen qui est venu, un père qui est venu aujourd’hui, qui a des enfants, a-t-il expliqué. Je ne suis pas venu comme le maire de Villeneuve d’Ascq mais comme un homme qui ne comprend pas ces drames qui frappent de manière inimaginable".

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité