Vols de câbles en cuivre : "Plus d'un tiers des vols en France ont lieu en Hauts-de-France", déplore Orange

Sur quelque 1 600 vols en métropole française en 2023, plus d'un tiers ont eu lieu dans la région Hauts-de-France, indique la communication d'Orange. Face à cela, des traçages et une collaboration s'organisent avec les autorités pour réduire ces vols et la gêne occasionnée.

Depuis la fin janvier 2024, c'est la galère à Haisnes pour quelque 160 foyers et entreprises de cette commune du Pas-de-Calais, entre La Bassée et Lens. Plus de téléphone fixe et donc plus d'internet depuis cette date en raison de vols de câbles sur 300 m qui irriguaient de nombreuses armoires de sous répartition du réseau. 

De plus, il y a un an, un vol avait déjà eu lieu. Récidive donc, comme c'est le cas régulièrement. Orange a beau donner des gigas supplémentaires pour ceux qui ont un mobile, ou des clés 4G, pour partager la connexion et faire en sorte d'avoir encore accès à internet, la gêne occasionnée est réelle. 

"On incite à basculer sur la fibre de verre (1), qui ne se vole pas, ou sur le mobile pour les téléalarmes", explique le service communication d'Orange.

Si à Haisnes, 160 clients sont touchés, ce qui est un chiffre conséquent, dans les Hauts-de-France, les défauts de service relatifs à des vols de cuivre ne sont pas rares. "Cela représente plus d'un tiers des 1 600 vols qui sont comptabilisés sur le territoire français en 2023". Mieux : depuis 2020 ce nombre de vols a été multiplié par huit, selon Orange qui explique que 800 à 1 000 km sont ainsi volés par an, pour un coût de 20 millions d'euros.

Traçage...

Ainsi à Bermeries, dans le Nord, entre Maubeuge et Valenciennes, 30 clients sont impactés depuis le 4 avril, à Beauvoir-Wavans, dans le Pas-de-Calais, près d'Auxi-le-Château, ce sont 70 clients cette fois depuis le 3 avril. Et la veille, 100 habitants de Rivière-Ronsart, dans le Pas-de-Calais, ont vu leur réseau filaire coupé.

Face à cela, des plaintes systématiques sont déposées. Mais autre originalité, les préfectures, les forces de l'ordre, et Orange mettent en place une collaboration pour prévenir et contrer ce type de phénomène. Un traçage des câbles en cuivre se met en place, notamment pour remédier au problème des alarmes qui ne permettent pas d'arriver sur site assez vite, un vol de câbles s'effectuant en une vingtaine de minutes.

En moyenne, deux vols de câbles ont lieu par jour dans les Hauts-de-France, soit une soixantaine de vols par mois.

(1) La fibre : entendez la fibre de verre est un fin câble de verre.