Coronavirus - Fête de la musique : voici les règles strictes d'organisation dans le Nord et le Pas-de-Calais

La préfecture du Nord, en lien avec l’ARS Hauts-de-France, a communiqué sur les règles à suivre pour l’organisation de la fête de la musique, dimanche 21 juin. La fête sera possible malgré l’épidémie, mais très encadrée.

Photo d'archive de la fête de la musique sur les marches de la Treille à Lille, en 2014. Les rassemblements spontanés de ce type ne seront pas autorisés pour l'édition 2020, à cause de l'épidémie de Covid-19.
Photo d'archive de la fête de la musique sur les marches de la Treille à Lille, en 2014. Les rassemblements spontanés de ce type ne seront pas autorisés pour l'édition 2020, à cause de l'épidémie de Covid-19. © MAXPPP

Faire la fête oui, mais en toute sécurité. Dimanche 21 juin, la fête de la musique pourra avoir lieu dans le Nord et le Pas-de-Calais, mais de manière très réglementée en cette période marquée par l’épidémie de Covid-19. La préfecture du Nord et l’Agence Régionale de Santé Hauts-de-France en appellent au "civisme" et à la "responsabilité de chacun" pour que la fête puisse se tenir dans des conditions sanitaires respectables.

Ainsi, aucune manifestation non-autorisée ne pourra se tenir, les rassemblements de 10 personnes étant toujours interdits sur la voie publique. Des concerts pourront être organisés dans les lieux autorisés à accueillir du public dans le respect des règles sanitaires habituelles : distanciation sociale, port du masque le cas échéant et respect de la jauge d’accueil. À Marcq-en-Baroeul par exemple, plusieurs événements sont maintenus comme un concert de musique classique au parc Valmy ou un DJ set place du Général de Gaulle, tout en respectant les gestes barrières.

Concerts spontanés interdits

Les concerts spontanés, très nombreux pendant cette journée, sont interdits. L’objectif est clair : ne pas créer d’attroupements dans les rues. Le préfet indique néanmoins que cette mesure est dérogatoire et que les maires peuvent demander une autorisation pour des événements "très encadrés" sur la voie publique, rassemblant moins de 5000 personnes comme la réglementation l’exige.

"Les maires qui le souhaiteraient peuvent, par conséquent, en lien avec le préfet, organiser des événements très encadrés sur la voie publique."

Préfecture des Hauts-de-France

Enfin, les autorités dissuadent les bars, cafés et restaurants d’organiser tout type d’événement, rappelant que ces rassemblements relèvent de la responsabilité de l’exploitant du lieu.

Se réinventer

Plusieurs initiatives ont vu le jour pour tenter de conserver la convivialité de cette journée. À Douai par exemple, après avoir organisé des mini-concerts à la demande devant les habitations, une tournée musicale surprise devrait déambuler dans les rues de la ville de 15 heures à 19 heures pour mettre la musique à l'honneur. Les douaisiens pourront ainsi profiter de concerts tout en restant chez eux.

D’autres événements sont maintenus, mais simplement sur les réseaux sociaux. Dans l’impossibilité de jouer dans la rue, certains musiciens décident de faire profiter les internautes d’un concert en live, sur leur ordinateur.
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
fête de la musique culture musique coronavirus/covid-19 santé société