Nausicaà : l'heure du grand nettoyage annuel

Publié le Mis à jour le
Écrit par Léo Marron
Le défi de Nausicaà : dépasser 730 000 visiteurs en 2022
Le défi de Nausicaà : dépasser 730 000 visiteurs en 2022 © France Télévisions

Le plus grand aquarium d'Europe ferme ses portes au public du 10 au 28 janvier. L'occasion de travaux et d'un nettoyage des abris pour les animaux. C'est aussi le moment du bilan de cette année.

Un long serpent de plus d’1m60 trône dans son terrarium. Il va bientôt devoir changer d’habitat. Simon Costeux, soigneur et responsable du secteur tropical, s’avance lentement et saisit le reptile, une beauté bleue du Vietnam. Il le place dans un sac de toile, “Il se sent en sécurité dans cette matière et ne panique pas. On connaît les habitudes des animaux, et c’est essentiel quand on les manipule.” Le serpent s’en va en réserve, dans un terrarium temporaire. “On reproduit exactement le même habitat, ça ne change rien pour eux” prévient Simon Costeux. Désormais vide, le terrarium principal va pouvoir être nettoyé. Simon et ses équipes avaient repéré un problème de condensation. “On va changer l’armature pour éviter que des zones humides se recréent. C’est très important pour les animaux, pour leur offrir une qualité de vie optimale.”

C’est le grand ménage à Nausicaà. Chaque année, l’aquarium ferme ses portes pendant trois semaines. Des travaux sont réalisés sur les expositions et un nettoyage des abris pour animaux commence. “On ne pourrait pas faire ça en présence du public, ça gênerait les visiteurs et ce ne serait pas aussi efficace de notre côté. C’est absolument nécessaire de prendre ce temps”, indique Simon Costeux, “et puis c’est l’occasion de changer les décors, de développer une nouvelle offre et de nouvelles idées.”

Développer son offre, pour attirer de nouveau les visiteurs, après deux années entamées par le Covid. A Nausicaà, si janvier est le mois du ménage, décembre est celui des comptes. Et ils ne sont pas bons : 1,2 million d’euros de déficit en 2021 selon le dernier conseil d’administration. Une perte, due notamment aux 5 mois de fermeture imposés par le contexte sanitaire. “Pour autant, le mois de novembre 2021 est un record de fréquentation pour l’aquarium. L’année ne s’est pas si mal terminée. On anticipait 5 millions d’euros de déficit, nos résultats sont bien meilleurs que ce qu’on craignait” tempère Christophe Sirugue, le directeur de Nausicaà.

"Ce sera une première mondiale"

Alors, l’aquarium s’est fixé un objectif : atteindre les 730 000 visiteurs en 2022, ce qui permettrait de remettre les comptes à flot. Et pour cela, la direction développe une stratégie autour de l’investissement. “Nous avons laissé toutes nos expositions en l’état en 2021, sans rien proposer, pour limiter nos dépenses. Maintenant, c’est le moment d’investir dans une nouvelle offre” décrit Christophe Sirugue. Le directeur manie l’art du suspense, impossible d'obtenir des informations concrètes. “Tout ce que je peux dire, c’est qu'une nouvelle exposition devrait enrichir notre offre, au mois de juin 2022, au moment du pic annuel de fréquentation. Ce sera une première mondiale, on a investi lourdement.”

Ainsi, Nausicaà partirait à l’assaut d’un nouveau public. Les visiteurs régionaux constituent la base de la fréquentation. Mais l’aquarium cible aussi la clientèle venue de l'étranger. “Les belges représentent désormais près de 20% de la fréquentation, une progression acquise au fil des années. Il faut aussi attirer des visiteurs venus du nord de Paris, du 92 et du 93, ainsi que de la Normandie voisine” projette Christophe Sirugue. Une façon aussi de compenser la perte de la clientèle anglaise qui représente “0,8% désormais, alors qu’ils étaient 11% en 2019”, là encore à cause du Covid. L'aquarium veut retrouver son rythme d’avant la crise sanitaire, avec en moyenne 850 000 visiteurs par an et des rêves autour du million. Et pour préparer au mieux ce défi, rien ne vaut un grand ménage. 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.