Cet article date de plus de 5 ans

La maire de Calais Natacha Bouchart va porter plainte contre Marine Le Pen

La maire de Calais Natacha Bouchart (LR) a annoncé ce jeudi qu'elle allait déposer une plainte pour diffamation à l'encontre de Marine Le Pen, qui l'accuse à tort d'"imposer aux habitants des laissez-passer pour rentrer chez eux". 
Natacha Bouchart veut porter plainte contre Marine Le Pen pour diffamation
Natacha Bouchart veut porter plainte contre Marine Le Pen pour diffamation © Capture LCI / MAXPPP / Montage France 3
Natacha Bouchart, maire (LR) de Calais, a annoncé dans un communiqué le dépôt d'une plainte pour diffamation à l'encontre de Marine Le pen, suite à ses déclarations jeudi matin dans une interview accordée à RMC-BFMTV.

En direct face à Jean-Jacques Bourdin, la candidate Front National à la présidence de la future grande région Nord Pas-de-Calais/Picardie a accusé Mme Bouchart de délivrer des laissez-passer aux Calaisiens "pour rentrer chez eux". 

"Comment faire pour régler le problème de Calais, et éviter que les habitants qui vivent à Calais aujourd'hui se retrouvent détenteurs d'un laissez-passer. Parce que madame Bouchart, elle délivre des laissez-passer, je crois qu'on n'a pas vu ça depuis la guerre. Des laissez-passer pour les riverains, C'est à dire que les gens sont obligés d'avoir un laissez-passer pour rentrer chez eux. Voilà dans quelle situation ils ont mis notre pays", déclare Mme Le Pen, brandissant un document pour preuve, et laissant entendre qu'il émane des services de la maire de Calais. La président du Front National avait déjà tenu ces propos mercredi soir lors du débat d'entre-deux-tours avec le candidat LR Xavier Bertrand. A tort.
Marine Le Pen brandit un laissez-passer délivré par la sous-préfecture du Pas-de-Calais aux habitants du chemin des dunes à Calais, riverains de la "Jungle"
Marine Le Pen brandit un laissez-passer délivré par la sous-préfecture du Pas-de-Calais aux habitants du chemin des dunes à Calais, riverains de la "Jungle" © Capture d'écran LCI

bouchart itw


Le document, qui émane de la préfecture, concerne "moins d'une dizaine de personnes"

La maire de Calais a rapidement réagi jeudi matin aux propos réitérés de Madame Le Pen, en appelant directement la chaîne pour démentir cette information. Natacha Bouchart a ensuite publié deux communiqués pour justifier son dépôt de plainte.

Ce matin, sur RMC, Madame Le Pen m'a accusée d’avoir instauré un système de laissez-passer dans la ville. Cette...

Posté par Natacha Bouchart sur jeudi 10 décembre 2015

Effectivement, les laissez-passer délivrés à sept riverains (+ 1 pour 5 véhicules d'une entreprise ) du chemin des Dunes, à proximité directe de la "Jungle", l'ont été par la sous-préfecture de Calais (l'Etat) comme cela est clairement indiqué sur les documents.
© DR

Ce laissez-passer a été publié mercredi après-midi sur la page Facebook des "Calaisiens en Colère". Il s'agit de celui de Nadine Guerlach, une riveraine habitant le chemin des Dunes, qui se trouve en conflit ouvert avec la Mairie de Calais au sujet de son logement dont la municipalité est propriétaire


Laissez-passer délivrés par l'Etat "en concertation avec les riverains"

La préfecture du Pas-de-Calais confirme que ce sont bien les services de l'Etat qui délivrent ces laissez-passer "pour faire suite à la demande de certains riverains du chemin des Dunes", qui avaient réclamé la sécurisation de cette rue menant directement au camp où vivent des milliers de migrants. Ce qui a été fait, avec l'instauration de contrôles strictes et systématiques à cet endroit par des forces mobiles.

Des contrôles pouvant s'avérer gênants, à force, pour les habitants de la rue contraints à chaque fois de présenter leurs papiers pour passer. 

Or, les sept laissez-passer nominatifs n'auraient été délivrés qu'aux seuls membres de la famille de Nadine Guerlach, ainsi qu'aux ouvriers de leur société de démolition basée sur leur terrain ("illégalement" selon la municipalité).  Et ce, en concertation avec eux, alors qu'ils réclamaient aux autorités un moyen de ne pas se soumettre systématiquement aux contrôles. Les forces mobiles présentes sur le site changent tous les quinze jours, et ne peuvent pas toujours reconnaître les riverains. 

Les quelques autres habitants du chemin des Dunes (une dizaine d'habitations concernées au total), n'auraient eux pas fait de demande en ce sens et prouvent leur identité chaque fois que cela leur est demandé. 

Marine Le Pen réitère ses propos sur les réseaux sociaux

Malgré l'origine incontestable des documents dénoncés par Marine Le Pen​, la candidate du Front National ironise au sujet de la plainte de Natacha Bouchart, puis persiste et signe en réaffirmant que c'est la maire de Calais qui impose ces laissez-passer aux Calaisiens.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique polémique société rassemblement national marine le pen migrants à calais immigration