Rejet du recours de Marine Le Pen, on ne revotera pas à Hénin-Beaumont

Philippe Kemel (PS) restera député de la 11ème circonscription du Pas-de-Calais. Le recours de Marine Le Pen au Conseil constitutionnel pour faire annuler l'élection pour irrégularités a été rejeté. 

Bulletins de vote de Philippe Kemel et Marine Le Pen
Bulletins de vote de Philippe Kemel et Marine Le Pen © AFP
Le Conseil constitutionnel a annoncé vendredi le rejet du recours de Marine Le Pen contre l'élection comme député du socialiste Philippe Kemel dans la 11e circonscription du Pas-de-Calais à Hénin-Beaumont.

La haute juridiction a également rejeté des recours concernant six autres circonscriptions.
Si "dans certaines" de ces sept élections, le Conseil "a été amené à déduire des suffrages exprimés" du total des voix, "dans aucun cas cela n'a conduit à l'annulation de l'élection", selon un communiqué de l'institution. Le 17 juin, Philippe Kemel avait battu Marine Le Pen de 118 voix, sur 53.000 suffrages exprimés, un écart ramené à 106 par le Conseil.

"Une décision politique"

Dans sa requête, Marine Le Pen mettait notamment en cause, dans cinquante cas, des différences dans les signatures des électeurs sur les listes d'émargement entre le premier et le second tour.
La semaine dernière, la présidente du parti d'extrême droite s'était déclarée "inquiète" pour sa requête. "Si le Conseil constitutionnel n'annule pas cette élection, ce sera une décision exclusivement politique", avait-elle ajouté.

L'élection législative d'Hénin-Beaumont avait donné lieu à une bataille très médiatisée en juin, avec la présence du leader du Front de Gauche Jean-Luc Mélenchon, battu dès le premier tour (21,46%).

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
jean-marie le pen parti socialiste marine le pen