Ribéry, furieux d'être sorti, jette son maillot puis crie son amour au Bayern

Frank Ribéry, furieux d'être sorti ce mardi soir face à Anderlecht / © GUENTER SCHIFFMANN / AFP
Frank Ribéry, furieux d'être sorti ce mardi soir face à Anderlecht / © GUENTER SCHIFFMANN / AFP

Le Boulonnais Franck Ribéry, qui a choqué le Bayern Munich mardi en jetant son maillot de rage après son remplacement en Ligue des champions, s'est fendu d'une déclaration d'amour à son club mercredi en jurant qu'il n'y avait là aucun geste de mépris.

Par AFP

"Le jet de mon maillot mouillé n'a rien à voir avec un manque de respect, ou avec quoi que ce soit que me reprochent certaines personnes qui croient ou font semblant de me connaître", a-t-il écrit en allemand sur sa page Facebook, alors que les images de son accès de colère ont tourné en boucle en Europe, après la victoire poussive du Bayern sur Anderlecht 3-0.

Ich war immer einer der ehrlichen und loyalen Spieler in diesem Geschäft, ich respektiere die Fans und ich respektiere...

Publié par Franck Ribéry sur mercredi 13 septembre 2017

"Je respecte le club et je respecte les supporters, que j'aime", poursuit-il, "dans ce maillot mouillé, je donne tout depuis 10 ans, avec toute mon impulsivité, toute ma soif de gagner". "Certains ne comprennent pas ce que ça veut dire, de tout donner pour son club, et ça me fait de la peine pour eux. Aussi longtemps que je serai sur le terrain, moi, Franck Ribéry, je défendrai nos couleurs dans chaque match, avec toute ma passion. Parce que j'aime le football, par amour pour nos supporters et pour rendre heureux de nombreux fans dans le monde entier", dit-il encore.


Rappelé sur le banc à la 77e minute par son coach Carlo Ancelotti, l'attaquant de 34 ans était arrivé furieux, avait jeté son maillot, et eu une explication vigoureuse avec le directeur sportif Hasan Salihamidzic. "Ce genre de chose ne doit pas arriver", avait lancé ce dernier à la fin du match, "nous sommes le FC Bayern, ça ne va pas. Nous allons en parler". "Je ne comprends pas sa réaction", avait dit pour sa part Ancelotti: "Il restait
encore dix minutes à jouer et il avait déjà un carton jaune (...) Le changement n'avait rien à voir avec sa prestation
".

Lothar Matthäus, ancienne gloire du Bayern aujourd'hui consultant sur Sky, a critiqué pour sa part à l'antenne le comportement de celui que Munich vénère sous le sobriquet de Kaiser Franck : "Ribéry est émotif, mais tu ne peux pas jeter le maillot du Bayern comme ça sur le banc des remplaçants, c'est un mauvais signal vis-à-vis du club".

Cet incident s'inscrit dans un contexte de crise au Bayern, où certains joueurs ont critiqué l'encadrement ou leurs coéquipiers ces derniers jours, suscitant la colère du patron Karl-Heinz Rummenigge.

Sur le même sujet

Bouzincourt (80): inhumation des corps de deux soldats britanniques

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne