Oeufs contaminés : cinq entreprises touchées en France, le Nord et le Pas-de-Calais concernés

Des entreprises du Nord et du Pas-de-Calais se seraient fournies en oeufs contaminés / © Illustration
Des entreprises du Nord et du Pas-de-Calais se seraient fournies en oeufs contaminés / © Illustration

Le ministère de l'Agriculture a notamment communiqué d'autres informations. 

Par Avec AFP

Cinq entreprises françaises au total auraient importé des œufs contaminés au fipronil, selon un dernier bilan du ministère de l’Agriculture.

Une casserie de Vimy


Il s’agit d’établissements de produits agroalimentaires à base d’œufs, ou ovoproduits, notamment des plats préparés et des pâtes. Parmi les territoires concernés figurent le Nord et le Pas-de-Calais.

L'une des entreprises se trouve dans la métropole Lilloise. L'autre est l'entreprise Sovimo, une casserie (entreprise chargée de casser des oeufs pour l'agroalimentaire), dont les unités se trouvent à Vimy, dans le Pas-de-Calais. 

Elle aurait intégré dans ses mécaniques de production 64 800 oeufs de Hollande considérés comme suspects, même si rien n'a été confirmé par voie d'analyses pour le moment. 

Oeufs contaminés : deux entrepises de la région touchées


Un éleveur du Pas-de-Calais avait déjà déclaré spontanément l’utilisation de l’insecticide concerné, et avait été mis sous surveillance dès le 28 juillet. "Les analyses menées (...) s'avèrent positives, mais aucun oeuf issu de cet élevage n'a été mis sur le marché", indique le ministère, qui précise que ces oeufs "seront détruits".

Enquêtes en Europe


"Des enquêtes de traçabilité sont en cours" sur les produits des entreprises et élevages concernés, afin d’ "identifier la destination des produits déjà expédiés et susceptibles d'être contaminés".

Depuis fin juillet, la contamination au fipronil a entraîné la destruction de millions d'oeufs dans plusieurs pays européens.

Des enquêtes, cette fois judiciaires, ont d’ailleurs été ouvertes aux Pays-Bas, en Belgique et en Allemagne.

Très faible risque d'empoisonnement


Les élevages mis en cause expliquent que la substance a été introduite lors d'un traitement contre le pou rouge, un parasite très néfaste pour les poules pondeuses.

Considéré comme "modérément toxique" pour l'homme par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le fipronil est dangereux pour les reins, le foie et la thyroïde.

Les faibles concentrations mesurées dans les oeufs contaminés rendent toutefois le risque d'empoisonnement très faible voire nul.

A lire aussi

Sur le même sujet

Bouzincourt (80): inhumation des corps de deux soldats britanniques

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne