• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Le 31 juillet 1982, la tragédie de Beaune endeuillait Crépy-en-Valois

le 31 juillet, près de Beaune, 53 personnes, dont 44 enfants de Crépy-en-Valois, trouvaient la mort dans le plus grave accident de la route de l'histoire de France. / © Manon Labat / FTV
le 31 juillet, près de Beaune, 53 personnes, dont 44 enfants de Crépy-en-Valois, trouvaient la mort dans le plus grave accident de la route de l'histoire de France. / © Manon Labat / FTV

Le 31 juillet 1982, 53 personnes, dont 44 enfants de la commune de Crépy-en-Valois dans l'Oise qui partaient en colonie de vacances en Savoie sont décédées suite à un carambolage sur l'A6 près de Beaune. Cet accident de la route reste le plus meurtrier de France.
 

Par Halima Najibi

La petite ville de Crépy-en-Valois dans l'Oise a connu le plus grand deuil de son histoire. Le 31 juillet 1982, un accident sur l'autoroute A6 faisait 53 victimes, parmi elles, 44 enfants de la commune. 


Rappel des circonstances de l'accident

Ce 31 juillet 1982, il pleut et la circulation est dense. Deux voitures se rabattent entre deux cars transportant une centaine d'enfants. À cet endroit de l'A6, la route est rétrécie, elle passe de trois à deux voies. Le réservoir d'une des deux voitures se perce, de l'essence se répand et s'enflamme, le feu se propage aux deux cars. Dans le premier les enfants  sont tous évacués et dans le second seuls 14 enfants et l'un de leurs accompagnateurs pourront sortir. 


Un drame vécu comme un choc national

Les corps non identifiés des 44 enfants qui se rendaient en colonies de vacances reposent dans le cimetière de Crépy-en-Valois, dans l'Oise. L'émotion est nationale,  François Mitterrand est présent aux obsèques.

Le transporteur est condamné à 25 000 euros d'amende et 18 mois de sursis pour avoir fait travailler un chauffeur occasionnel. Les parents ne comprennent pas une sanction si légère. Une famille que nous avons rencontrée en 2017 a perdu 11 enfants cette nuit là. Marie-Andrée Martin se souvient et raconte comment elle a vécu ce drame qui restera à jamais gravé dans la mémoire des familles de Crépy-en-Valois.  
 

On ne vit pas après ça, on survit on essaye de continuer à vivre, mais vivre totalement on ne peut pas. 

 
sujet d'archive du 11/10/2017 (drame de Beaune)

À Crépy-en-Valois, il n'est pas question d'oublier ce drame qui a touché de nombreuses familles. Alors chaque année, les familles touchées par ce drame et les élus de la commune se rendent à Beaune en Côte-d'Or pour se recueillir sur les lieux de l'accident. La commémoration a lieu devant une stèle, érigée en contrebas du lieu de l'accident, au PK 313, sur la commune de Merceuil, en Côte d'Or.  

Ce mercredi 31 juillet 2019, des familles et des élus se sont rendus sur les lieux du drame pour déposer une gerbe. Et à Crépy-en-Valois une cérémonie aura lieu au cimetière d'Hazemont à 18h30. 


La législation a changé après l'accident de Beaune

Depuis 1982, des mesures ont été prises pour améliorer la sécurité sur la route.Lles départs de cars transportant des enfants sont interdits les jours classés noirs, le port de la ceinture dans les autocars devient obligatoire et enfin, ces derniers sont construits avec des matériaux non inflammables et la vitesse est limitée à 110 km/h en cas de pluie.
 

Sur le même sujet

Pourquoi Terdeghem est-il un des plus beaux villages du Nord Pas-de-Calais ?

Les + Lus