Environnement : deux nouveaux avions moins polluants et moins bruyants à l’aéroport de Beauvais-Tillé

Publié le
Écrit par Narjis El Asraoui
Le nouveau Boeing 737-8200 de la compagnie Ryanair à l'aéroport de Beauvais-Tillé.
Le nouveau Boeing 737-8200 de la compagnie Ryanair à l'aéroport de Beauvais-Tillé. © Ryanair

Un an après l’ouverture de la base aérienne de Ryanair à Beauvais en décembre 2020, l’aéroport accueille deux nouveaux appareils, deux Boeing 737-820 "Gamechanger", en remplacement des 737 NG "Next Generation".

Ce sont les plus modernes et les plus performants du constructeur américain selon l’aéroport et la compagnie, avec une consommation de carburant réduite de 16% par rapport aux avions Boeing 737NG, une empreinte sonore réduite de 40% et 4% de sièges supplémentaires. 

L’aéroport de Beauvais-Tillé devient le premier aéroport à recevoir des appareils Boeing 737-800, sur sa base Ryanair. Ceux-ci viennent remplacer les deux Boeing 737 Next Generation.

Jason Mc Guinness, directeur commercial de Ryanair s'est exprimé dans un communiqué de presse "Nous sommes ravis de prolonger notre partenariat de longue date avec l'aéroport de Paris-Beauvais (…) Cela renforce non seulement l'engagement de Ryanair en France, mais aussi notre leadership continu dans l'aviation durable en tant que compagnie aérienne la plus verte et la plus propre d'Europe..."

En décembre 2020, la Société aéroportuaire de gestion et d’exploitation de Beauvais (SAGEB), s’était engagée à faire de l’aéroport de Beauvais un aéroport plus vert et à notamment réduire les nuisances sonores. 

Mais l’arrivée des deux nouveaux avions ne convainc pas Dominique Lazarski, présidente de l’association de défense de l’environnement des riverains de l’aéroport (ADERA), qui doute de la réduction de la pollution sonore. "C’est toujours mieux d’avoir des avions qui polluent moins et qui font moins de bruit. Mais un avion moins bruyant reste très bruyant. En réalité, malgré la baisse de 40% de l’empreinte sonore, au sol, cela n’est pas perceptible à l’oreille. L’industrie n’a pas la technologie pour réduire véritablement les nuisances, ce qu’il faudrait, c’est moins de trafic."

Faux démarrage pour le nouvel appareil de Boeing

Le Boeing 737-8200, connu aussi sous le nom de Boeing 737 Max a connu un lancement marqué par deux catastrophes aériennes en quelques mois.

Un crash de la compagnie indonésienne Lion Air survenu le 29 octobre 2018 et celui de la compagnie Ethiopian Airlines le 10 mars 2019, qui ont fait à eux deux un total de 346 morts.

Les 737 Max sont alors interdits de vol par la quasi-totalité des compagnies aériennes et des autorités nationales ou internationales. Un rapport de la commission des transports du Congrès américain épingle le défaut de conception de l’appareil.

Les agences de sécurité aérienne américaine et européenne autorisent finalement le Boeing 737 Max à voler après des modifications sur les appareils.

Ceux-ci sont désormais jugés sûrs selon les agences régulatrices.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.