Froneri en négociation avec le groupe AGCO pour une cession du site de Beauvais

La fermeture de l'usine de production de glaces Nestlé est annoncée pour 2019. Alors que 317 emplois doivent être supprimés, la direction de Froneri a annoncé ce vendredi être en négociation en vue d'une reprise par le groupe américain de production de matériel agricole. 
Le site Froneri de Beauvais.
Le site Froneri de Beauvais. © PHOTOPQR/LE PARISIEN/MAXPPP
Le 10 octobre dernier, le producteur de glaces Froneri annonçait la fermeture de son site de Beauvais, dans l’Oise. Cette décision, qui doit entraîner la suppression de 317 postes (dont 219 nets) d’ici le début de l’année 2019, avait suscité un élan de mobilisation de la part des salariés. La co-entreprise, dont le capital est détenu à 49% par le groupe Nestlé, a annoncé ce vendredi être en discussion avec AGCO pour une reprise.
 
« Les négociations en vue de la cession de ses actifs immobiliers au groupe AGCO, spécialiste de la fabrication et de la distribution de matériels agricoles, sont en bonne voie », souligne Froneri dans un communiqué. Selon la direction, il s’agirait d’une cession de l’usine en vue de sa reconversion, sans que le domaine d’activité du nouveau site n’ait encore été précisé. L'entreprise américaine avait déjà racheté 8 hectares de terrains en 2017.
 
Elle s’annonce toutefois prête à faire « bénéficier le groupe AGCO d’un soutien financier pour chaque embauche de salariés concernés par l’arrêt des activités de Froneri ». Le site de Beauvais a connu de nombreuses réductions d’effectif depuis une vingtaine d’années. De plan social en suppression de postes, il est passé de 1450 salariés en 1997 à 317 aujourd’hui. Froneri espère à présent recevoir une offre d’ici février prochain.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie emploi